Monde

Castro: «Le modèle cubain ne fonctionne plus»

Temps de lecture : 2 min

Fidel Castro en 2005 / Agencia Brasil via Wikimedia Commons
Fidel Castro en 2005 / Agencia Brasil via Wikimedia Commons

Le journaliste de The Atlantic Jeffrey Goldberg, en reportage à Cuba, a profité d'un déjeuner avec Fidel Castro pour lui demander s'il croyait que le modèle cubain valait toujours la peine d'être exporté.

Réponse du leader:

«Le modèle cubain ne fonctionne même plus pour nous.»

Etait-ce une façon pour Fidel Castro de déclarer l'échec de sa révolution? Pas nécessairement, estime une spécialiste de l'Amérique Latine, présente au déjeuner, qui y voit une façon de préparer le terrain pour les réformes de Raul Castro, le frère de Fidel et actuel président de l'île.

«Il n'était pas en train de rejeter les idées de la Révolution. Je pense qu'il reconnaissait que sous le "modèle cubain" l'Etat a un rôle bien trop grand dans la vie économique du pays.»

Raul Castro va devoir procéder à des réformes qui risquent de ne pas plaire aux communistes puristes du Parti et de la bureaucratie cubaine. Il a par exemple déjà annoncé que des investisseurs étrangers pouvaient désormais acheter des terrains immobiliers sur l'île (même si pour l'instant les Américains n'ont pas le droit d'investir à Cuba, à cause de l'embargo américain).

Photo: Fidel Castro en 2005 / Agencia Brasil via Wikimedia Commons

Newsletters

Aux États-Unis, une redéfinition radicale du mot «racisme»

Aux États-Unis, une redéfinition radicale du mot «racisme»

Le terme n'est plus uniquement utilisé pour décrire des préjugés ou des discriminations, mais pour évoquer un système de domination blanche qui aurait infecté la société entière.

En Argentine, le footing devient un acte politique

En Argentine, le footing devient un acte politique

Dans le contexte de confinement sans fin que traverse Buenos Aires, l'adepte de la course à pied est peut-être devenu·e un·e opposant·e à la politique du gouvernement central.

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

Aux États-Unis, l'usage des armes sonores employées contre les manifestant·es s'est largement répandu ces derniers mois, dans le contexte des rassemblements pour George Floyd.

Newsletters