Monde

Les CV truqués des pilotes de ligne chinois

Slate.fr, mis à jour le 09.09.2010 à 12 h 39

In my plane - sky & Clouds

In my plane - sky & Clouds

En Chine, près de 200 pilotes professionnels ont falisfié leur expérience de vol. D'après les enquêtes des officiers de l'aviation civile, explique CNN, plusieurs pilotes continuent d'assurer des vols alors que leur licence a été révoquée, ou qu'ils doivent encore suivre des cours de formation. 

Cette découverte intervient à peine quelques semaines après l'un des pires accidents d'avion dans le pays depuis six ans. Le 24 août, un avion de ligne de la Henan Airlaines, qui appartient à la compagnie Shenzen Airlines, s'est écrasé dans le nord-est de la Chine, faisant 42 morts. Même si les causes de l'accident n'ont pas été identifiées, l'aviation civile chinoise a décidé de refaire un bilan de sûreté des avions, en commençant par vérifier les qualifications des pilotes. Une décision qui, pour cerains, aurait pu être prise plus tôt. Résultat de l'enquête: parmi les pilotes de la Shenzen Airlines, 103 ont menti sur leur expérience de vol.

«L'aviation civile aurait du prendre des mesures contre ces falisfications de dossiers. Et ce n'est pas fini avec les reproches: toute leur politique de supervision des avions est à revoir, déplore Liu Weimin, de l'Institut de management de l'aviation civile chinoise. L'administration devrait vérifier de plus près les dossiers des aspirants pilotes de ligne. On devrait aussi mettre en place contrôles aléatoires sur leurs dossiers».

Et malheureusement, Shenzen Airlines n'est pas la seule compagnie concernée par le phénomène. La falsification de dossiers serait monnaie courante parmi les pilotes chinois, lit-on sur le China Daily, qui cite le témoignage d'un pilote, Xu:

«Etant donné la croissance de l'aviation civile chinoise, il faut plus de pilotes de ligne, du coup on comble le manque par des pilotes qui conduisent des avions militaires. Ces pilotes peuvent facilement falsifier leurs documents, c'est difficile à vérifier. Les compagnies aériennes ferment les yeux, puisqu'elles sont bien contentes d'avoir plus de pilotes certifiés».

Selon le quotidien chinois, beaucoup de passagers chinois sont inquiets par le rapport, et aimeraient voir les sanctions contre les pilotes se durcir.

Photo: In my plane - sky & Clouds, Simon-And- You via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
cvpilotescrashchineavions
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte