Life

Les pas de danse qui font craquer les femmes

Slate.fr, mis à jour le 08.09.2010 à 15 h 13

Qu’est-ce qui fait un bon ou un mauvais danseur? C’est la question sur laquelle s’est penchée une équipe de psychologues de l’Université de Northumbria, en Grande-Bretagne, qui a effectué ses recherches en se fondant sur des données scientifiques pour le moins inhabituelles: les pas de danse. «On a peut-être trouvé une solution au mystère imprescriptible derrière le fait que les hommes se montrent si rarement à leur avantage sur la piste de danse», écrit le correspondant scientifique du Guardian, qui n’est pas tendre avec ses compatriotes masculins.

L’équipe de scientifiques du docteur Nick Neave a filmé 19 volontaires âgés de 18 à 35 ans équipés de 38 réflecteurs infrarouges afin de transférer leurs mouvements sur des avatars virtuels. Les performances des danseurs ont ensuite été notées par un panel de 37 femmes hétérosexuelles à partir des avatars pour s’assurer que ces dernières ne prenaient en compte que les capacités de danseur des volontaires, et non leur taille, leur attractivité ou d’autres paramètres physiques.  

Ils ont ainsi pu mesurer les différences biomécaniques entre un bon et un mauvais danseur. Ils ont ainsi trouvé que certaines parties du corps sont très importantes: la tête, le cou et le torse. Ces trois parties peuvent bouger sur trois différents angles: d’avant en arrière, de droite à gauche et la rotation sur soi-même. Quelqu’un qui arrive à combiner ces trois types de mouvement de manière variée et avec des amplitudes différentes, de manière créative et flexible sera perçu comme un bon danseur. Un mauvais danseur effectuera au contraire des mouvements rigides et stéréotypés, comme des hochements de tête par exemple.

Si les mauvais danseurs ont tendance à estimer que l’appréciation des capacités d’un danseur est purement subjective, le docteur Nick Neave affirme qu’il existe au contraire des explications objectives: les mouvements associés à un bon danseur peuvent indiquer inconsciemment une bonne santé et un potentiel de reproduction, comme le rapporte BBC News.

L'équipe du docteur Neave veut maintenant procéder à une expérience similaire pour tenter de déterminer quels pas de danse les hommes pourraient trouver les plus attirants chez les femmes, selon cyberpresse.ca.

Photo: Dancing By A Wall, garryknight via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte