Life

L'argent fait le bonheur

Slate.fr, mis à jour le 07.09.2010 à 10 h 42

Des scientifiques affirment que, quoi qu'en dise votre grand-mère, l'argent fait bien le bonheur. Plus exactement, avoir un revenu de 75.000 dollars (58.600 euros) par an fait le bonheur: plus les revenus d'une personne descendent en dessous de ces 75.000 dollars, et plus cette personne est malheureuse. Mais quelqu'un qui gagne 100.000 dollars par an n'est pas plus heureux au quotidien que quelqu'un qui gagne 85.000.

C'est qu'il existe deux sortes de bonheur, expliquent les auteurs américains de l'étude: l'humeur quotidienne –se sent-on stressé aujourd'hui? content? triste?–, que d'autres scientifiques s'étaient amusés à relever grâce aux statuts des Américains sur Twitter, d'une part. Une satisfaction (ou un manque de satisfaction) plus profond sur sa vie d'autre part. Les chercheurs estiment que les études sur le bonheur avaient jusque-là tendance à ne pas distinguer ces deux types de bonheur. Et concluent que gagner plus de 75.000 dollars ne change rien aux humeurs quotidiennes, mais affecte en revanche le sens de satisfaction: plus on gagne, plus on est content de sa vie en général, même si 75.000 dollars n'empêchent pas de se lever de mauvaise humeur.

Les chercheurs (dont le psychologue Daniel Kahneman, lauréat d'un prix Nobel en économie), ont analysé les réponses de 450.000 Américains aux sondages 2008-2009 de Gallup et Healthways, qui tiennent un indice du bien-être. Les sondages demandaient si les participants estimaient vivre la meilleure vie possible pour eux, comment ils s'étaient sentis le jour précédent, et quel était leur revenu.

Ils ont ainsi eu la preuve que les gens avec un revenu plus bas que 75.000 dollars se sentent écrasés par leurs problèmes quotidiens: par exemple, 51% des divorcés qui gagnent moins de 1.000 dollars par mois se sentaient tristes ou stressés le jour précédent le sondage, contre 24% chez ceux qui gagnent plus de 3.000 euros par mois. A partir de 75.000 dollars, cet effet de l'argent sur le bonheur quotidien s'estompe.

Mais qu'est-ce qui est plus important, se demande Business Week: l'humeur quotidienne ou la satisfaction générale? Réponse de l'un des chercheurs:

«C'est une question vraiment profonde et compliquée. [Les deux indices] sont importants. Mais si vous êtes malheureux là tout de suite, le fait que votre vie en général se passe bien ne compense pas ce sentiment.»

Photo: Still Smiling /Ryan Vaarsi via Flickr License CC by

 

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte