Culture

Les portes de toilettes sont-elles sexistes?

Slate.fr, mis à jour le 25.10.2011 à 12 h 40

Le blog américain Sociological Images a publié un article remarqué d'une étudiante en sciences politiques qui pose la question des stéréotypes sur les portes de toilettes. L'homme y est presque toujours représenté par une silhouette basique et la femme par une silhouette élargie par une robe, sans qu'on se pose vraiment la question de l'origine de ces signes.

Selon Sociological Images, les portes de toilettes nous en disent en fait beaucoup sur la manière dont la société construit le genre:

«Le patriarcat soutient l'idée que l'homme peut représenter toute l'humanité alors qu'une femme ne peut être représentative que des autres femmes [...] Les signes sur les portes de toilettes illustrent cette idée en dépeignant la figure masculine de façon simple, et la femme en une forme plus élaborée de la figure masculine»

L'hypothèse est très séduisante, d'autant que Sociological Images publie une longue série de photos de portes de toilettes. En voici quelques exemples:

mcd

serralvesporto

Ou une porte de toilettes en Iran:

irann

L'historien français André Gunthert, maître de conférences à l'EHESS, réplique à Sociological Images sur son blog Culture Visuelle. Il s'interroge sur ce raisonnement trop «fluide» —qui fait de chaque forme d'opposition un sexisme– en faisant l'analogie avec les toilettes handicapées:

«L’introduction, désormais imposée par la législation, de toilettes adaptées pour handicapés doit-elle être interprétée comme la création d’un troisième genre dont l’identification visuelle, assimilant tout être humain au symbole de la chaise roulante, constitue une atteinte cruelle aux droits de la personne? [...] La prescription de dispositifs adaptés pour les handicapés n’a rien à voir avec la différence des sexes, mais représente un gain appréciable de confort par rapport à des contraintes pratiques spécifiques [...] S’il paraît tout naturel d’associer la ségrégation homme/femme des toilettes publiques à la différence sexuelle, leur séparation se rapporte en réalité à une différence de pratiques, qui induit une différence de dispositifs: la présence ou non de pissoirs»

André Gunthert relève également «l’absence de prise en compte de toute forme de culture visuelle des acteurs» dans cette étude sur les portes de toilette. Selon le chercheur, les panneaux de WC matérialisent plutôt l'héritage d'une «longue tradition iconographique, qui stylise le masculin par une géométrie plus anguleuse alors qu’elle caractérise le féminin par l’arrondi».

adameve

(montage André Gunthert)

Photo: Weathered toilet signs, Dave Goodman via Flickr/CC/licence by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte