Monde

Les anti-Google s’installent à Times Square

Slate.fr, mis à jour le 03.09.2010 à 16 h 44

Photo: Capture d'écran YouTube - Do not track me!

Photo: Capture d'écran YouTube - Do not track me!

Une association de consommateurs américaine, Consumer Watchdog, diffuse depuis le mercredi 1er septembre des publicités s’en prenant directement au directeur de Google, Eric Schmidt... à Times Square. Cette vidéo s’inscrit dans le cadre d’une campagne intitulée «Do not track me!» («Ne me pistez pas!»), et dépeint un Eric Schmidt en vendeur de glaces pervers, scannant à l’aide de lunettes-Google la vie des enfants et de leurs proches qui s’approchent de son camion.

Jamie Court, le président de l’association, explique ses motivations:

«Nous faisons la satire de Schmidt sur la place la plus fréquentée du pays pour montrer au public à quel point lui et Google sont intouchables lorsqu’il s’agit de notre droit à la vie privée.»

Dans son communiqué de presse, l’association justifie son action par plusieurs polémiques ayant éclaboussé le géant de la recherche: la récolte de données privées par la voiture Google Street View, la déclaration de son patron sur le changement de nom ou son dernier cours de morale douteux («Si il y a quelque chose que vous voulez garder secret, le mieux est peut-être de ne pas le faire»).

Et de préconiser la création d’une liste «Ne me pistez pas!» par le Congrès à l’image de ce qui existe déjà pour le téléphone. Le message est en tout cas limpide, à l'exception de la version en ligne de la vidéo, hébergée sur YouTube... qui appartient à Google.

Photo: Capture d'écran YouTube - Do not track me!

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte