Life

Les diet sodas font-ils grossir?

Slate.fr, mis à jour le 02.09.2010 à 11 h 31

Sodas Mike Blake / Reuters

Sodas Mike Blake / Reuters

Pour une personne au régime, l'ultime terreur est d'apprendre que les aliments et les boissons sensés lui permettre de perdre enfin du poids ont un effet contraire! Voilà qui explique l'hystérie autour d'études démontrant, avec plus ou moins de crédibilité, que les diet sodas font grossir.

La controverse porte sur les édulcorants de sucre que l'on trouve dans ces sodas comme l'aspartame, la sucralose, l'acésulfame de potassium ou la saccharine et la mesure de leurs effets sur notre corps et notre cerveau.

Illustration du débat qui fait rage, notamment aux Etats-Unis, et des enjeux économiques derrière la polémique, la chaîne de télévision CBS est partie en guerre contre les diet sodas tandis que le site The Daily Beast prend leur défense.

Les uns et les autres citent d'éminents scientifiques. CBS cite l'épidémiologiste Sharon Fowler, de l'Université du Texas, qui a réalisé une étude sur la consommation de sodas pour la American Diabetes Association. «Ce que nous avons constaté est que, plus une personne boit de diet sodas, plus elle a de chances de prendre du poids.» Elle ajoute: «Quand je met n'importe quoi dans mon estomac qui n'est pas de l'eau, mon estomac répond en augmentant les secrétions d'acide gastrique. Est-ce que cela augmente ma sensation de faim et me conduit à manger encore plus?»

Le problème est aussi psychologique, souligne ScienceBlogs: les animaux et nous utilisons le goût sucré pour détecter la teneur en calorie des aliments. Les édulcorants de sucre trompent notre organisme. Mais pour The Daily Beast, qui cite le docteur Susan Roberts, professeur de nutrition et de psychiatrie à la Tufts University, c'est paradoxalement une bonne chose. Utiliser des édulcorants pourrait nous conduire au fil du temps à moins apprécier instinctivement le vrai sucre.

«Il semble plausible que notre cerveau puisse être reprogrammé pour apprendre que le goût sucré ne correspond pas à plus de calories. Nous pouvons nous “déconditionner” et arrêter la production d'une hormone comme la dopamine qui nous fait revenir sans cesse pour avoir plus de sucre», écrit Susan Roberts. Elle reconnaît aussi que les recherches sur les effets des édulcorants de sucre sur le contrôle du poids donnent aujourd'hui des résultats contradictoires.  «Nous avons dans de trop nombreux cas des études qui confondent les causes et les effets à tel point qu'elles semblent prouver le contraire de ce qui se passe réellement. Dans le domaine des diet sodas, est-ce vraiment une surprise que les personnes qui ont des problèmes de poids en consomment?»

Ceci dit, les attaques contre les diets sodas semblent incessantes. Dernière en date, ils seraient déconseillés aux femmes enceintes car ils pourraient provoquer des naissances prématurées. 

LIRE EGALEMENT: Boire ou grossir, il faut choisir.

Photo: Mike Blake / Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte