Life

Le Power Ranger bleu était gay et harcelé par sa production

Slate.fr, mis à jour le 27.08.2010 à 15 h 34

Photo: Power Rangers / Jiaren Lau via Flickr CC License by

Photo: Power Rangers / Jiaren Lau via Flickr CC License by

David Yost n’a pas vraiment eu une grande carrière d’acteur. Depuis 1996, il n’a fait que deux apparitions dans des films n’ayant pas franchi l’Atlantique. En fait, cet Américain de 41 ans est surtout connu par ceux qui étaient enfants durant les années 1990 pour avoir incarné pour trois saisons et un film Billy, le Power Ranger bleu.

Power Rangers était une série dans laquelle des adolescents se transformaient en super-héros en tenue d’élasthanne pour combattre divers monstres, avec force «Ya!» et autres «Transmutation demandée!».

Si l’émission faisait rêver des milliers d’enfants à travers le monde et le bonheur de Bandai, qui commercialisait les jouets officiels, l’envers du décor paraît bien sordide depuis les révélations de David Yost. L’acteur a ainsi expliqué à un groupe de fans, No Pink Spandex, qu’il était constamment harcelé par l’équipe à propos de son homosexualité:

«Si je suis parti de la série, c’est parce qu’on m’a traité de “pédé” une fois de trop. Je l’ai entendu plusieurs fois de la part des créateurs, des producteurs, des auteurs, des réalisateurs... En gros, je ressentais cela comme si on me disait que je n’étais pas digne d’être là parce que j’étais homosexuel. Je n’étais pas censé être un acteur. Je n’étais pas censé être un super-héros.»

Pire, après avoir quitté la série en 1996, David Yost a cherché à rejeter son identité en participant pendant deux ans à un groupe de prières au triste nom de «Pray the Gay Away» («Chasser l’homosexualité par la prière»). Une expérience qui s’est soldée par une dépression nerveuse et un passage de cinq semaines à l'hôpital.

Après s’être expatrié quelques temps à Mexico, où il a enfin appris à s’accepter tel qu’il est, David Yost se consacre désormais à sa carrière de producteur. Il avait participé en 2009, avec d’autres anciens Power Rangers, à la campagne «NoH8», une initiative militante contre la proposition 8 de l’État de Californie. Celle-ci définissait le mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme, et a été déclarée inconstitutionnelle au début du mois d’août.

Photo: Power Rangers / Jiaren Lau via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte