Monde

L'ONU accuse le Rwanda de génocide en RDC

Temps de lecture : 2 min

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) vient de rendre un rapport revenant sur les dix ans de conflit en République démocratique du Congo (RDC, l'ex-Zaïre). Crainte par les différents acteurs du conflit de la région des Grands Lacs, cette enquête accable le Rwanda selon Le Monde, qui a pu en obtenir une «version quasi définitive.»

D'après le quotidien français, ce document d'environ 600 pages décrit les «violations les plus graves des droits de l'homme et du droit international humanitaire commises entre mars 1993 et juin 2003 en RDC». Un conflit durant lequel de nombreux meurtres, viols et pillages ont eu lieu, mais dont on ignore le bilan réel, qui se chiffrerait «au bas mot en centaines de milliers».

Après avoir compilé les rapports faits jusque-là et collecté de nouveaux témoignages, le HCDH va probablement faciliter les poursuites judiciaires contre les auteurs de ces crimes, coupables selon le Haut-Commissariat de «crimes contre l'humanité, crimes de guerre, voire de génocide».

Vers la fin de l'impunité?

Paul Kagamé, président du Rwanda depuis 2000 mais vice-président depuis 1994 et auparavant leader du Front patriotique rwandais depuis 1991, est la cible prioritaire de ce rapport. Le Rwanda tenterait, selon lemonde.fr, «d'étouffer ce rapport qui risque d'atteindre le cœur du régime».

D'après le document, «les attaques systématiques et généralisées [contre des Hutus réfugiés en RDC] révèlent plusieurs éléments accablants qui, s'ils sont prouvés devant un tribunal compétent, pourraient être qualifiés de crimes de génocide».

Photo: Downtown Kigali by d_proffer via Flickr / CC Licence By

À LIRE ÉGALEMENT SUR SLATE: Rwanda-France, le temps des pragmatiques; Claude Guéant a-t-il aidé un génocidaire rwandais?

Slate.fr

Newsletters

La vraie recette du populisme

La vraie recette du populisme

Lignes et esthétiques japonaises

Lignes et esthétiques japonaises

Entre 2004 et 2016, Emily Shur s'est rendue plus de quinze fois au Japon. «J'ai fait un effort conscient pour concentrer ma photographie uniquement sur l'expression de mon point de vue individuel, raconte la photographe. Je ne pense pas que mon...

Le voyage risqué de Macron en Russie

Le voyage risqué de Macron en Russie

Il importe qu’à Saint-Pétersbourg, plus encore qu’à Versailles il y a un an, Emmanuel Macron renforce son discours sans compromis vis-à-vis de Vladimir Poutine.

Newsletters