Partager cet article

Ecouter de la musique pousse à s'entraîner plus fort

On a tous en tête l'image d'un joggeur, écouteurs sur les oreilles. Mais écoutez de la musique aide-t-il à faire du sport? Il semblerait bien que oui. Dans un long article, le New York Times affirme que l'homme est plus performant à l'entraînement sportif s'il augmente le rythme de la musique qu'il écoute. Pour en venir à ce constat, le journal américain cite plusieurs études, plus ou moins récentes, consacrées à l'analyse des conséquences de la musique sur la performance sportive.

L'an dernier, des chercheurs britanniques ont demandé à 12 étudiants de sexe masculin de faire du vélo d'appartement tout en écoutant des morceaux populaires chez les étudiants. Dans un premier temps, il a été demandé aux douze jeunes hommes de pédaler à leur rythme, sans écouter la musique.

Par la suite, tous ont commencé à pédaler, cette fois-ci en écoutant les chansons, via des casques réglés à leur convenance. Pendant ce temps, l'équipe scientifique mesurait leurs rythmes cardiaques, leurs puissances développées, leurs cadences de pédalage...

A partir de là, l'équipe a décidé de ralentir ou d'accélérer de 10% le tempo des chansons écoutées, sans prévenir les étudiants. Les conclusions de l'équipe britannique sont sans équivoque: lorsque le tempo baisse, la cadence de pédalage baisse également. De même pour le rythme cardiaque, ainsi que la distance parcourue. Même leur ressenti personnel fluctue: moins la musique est rythmée, moins les étudiants disent aimer la musique.

A l'inverse, lorsque le tempo musical est augmenté de 10%, les cyclistes produisent, inconsciemment, leur effort: ils parcourent alors plus de distance, développent davantage de puissance sur un seul tour de pédale, et augmentent leur fréquence de pédalage. Néanmoins, la musique ne rend pas la pratique sportive plus agréable.

De tels relevés amènent l'équipe à penser, que «plus la musique est jouée rapidement, plus les participants acceptent, voire préfèrent, un plus grand degré d'effort».

Un autre travail, mené en 1991 par le département sportif de l'Université de Tennessee, corrobe les conclusions des chercheurs britanniques. Citée par le site de conseil sportif Sport Passion, cette étude montre que les sportifs augmentent leur charge de travail lorsque la musique passe de lente à rapide. D'après les chercheurs, la musique rapide permet d'oublier la fatigue consécutive à l'exercice, ce qui rend capable de fournir plus d'efforts.

Photo: Jogger by Ed Yourdon via Flickr / CC Licence By

 

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte