Monde

Obama aura du mal à bombarder l'Iran

Slate.fr, mis à jour le 24.08.2010 à 18 h 30

Obama va-t-il bombarder l'Iran si les négociations diplomatiques et les sanctions économiques pour empêcher la République islamique d'acquérir la bombe nucléaire échouent?  Council on Foreign Relations donne trois principales raisons qui pourraient empêcher l'Amérique d'attaquer l'Iran. Selon lui, la décision du président américain de bombarder ou non l'Iran dépasse largement l'agenda de Téhéran. Il explique que les contraintes politiques et militaires auxquelles Obama et son administration devront faire face vont les pousser à renoncer à la solution militaire, même si l'Iran rejoint le club des pays détenant la bombe nucléaire.

D'abord, Council on Foreign Affairs rappelle que les États-Unis se sont beaucoup appuyés sur le Conseil de sécurité de l'ONU dans les actions contre l'Iran. D'ailleurs, Obama pense qu'une action militaire contre l'Iran devrait être appuyée par les Nations unies et l'Otan. L'éventualité d'une action militaire commune contre l'Iran est pourtant écartée. Council on Foreign Affairs estime que si les Etats-Unis ont eu le soutien de l'ONU dans l'embargo contre l'Iran c'est parce que ses partenaires européens craignaient que Washington ne prenne les choses en main. Le site américain rélève qu'il est plus confortable pour les Américains de blâmer la Chine et la Russie comme étant les obstacles à des mesures plus drastiques contre l'Iran, mais que la France et l'Angleterre n'ont pas trop envie de s'engager dans une guerre non plus.

La politique intérieure pourrait également freiner Obama. Pour les deux chercheurs auteurs de l'article de Council on Foreign Affairs, trop de présidents américains ont entraîné leur pays dans des conflits que le peuple ne soutenait pas. En plus, note le site, à voir le scepticisme né des actions militaires en Afghanistan et en Irak, les Américains sont apparemment fatigués de la guerre. 

Enfin, le point de vue du monde arabe sera important dans la perspective d'une guerre contre l'Iran, dans la mesure où l'Amérique aura besoin de supports locaux pour bien mener sa guerre. Et plus que leur acquiescement, il faudra leur acceptation d'un conflit à leurs frontières pour les années à venir.

Photo: Barack Obama/Jurvetson via Flicker CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte