Life

Des antidépresseurs pour lutter contre l’addiction à Starcraft

Slate.fr, mis à jour le 23.08.2010 à 15 h 10

Photo: Pretty Pills / DraconianRain via Flickr CC License by

Photo: Pretty Pills / DraconianRain via Flickr CC License by

Ce n’est pas nouveau, le jeu de stratégie Starcraft connaît un engouement tout particulier en Corée du Sud. Le premier opus s’est ainsi vendu à 5 millions d’exemplaires dans ce pays. Pas négligeable, surtout lorsque celui-ci compte moins de 50 millions d’habitants. Cependant, certains de ces passionnés auraient un peu trop de difficultés à gérer leur temps de jeu.

C’est là qu’interviennent les professeurs Han, Hwang et Renshaw du département de psychiatrie de l’université de médecine de Chung Ang. Ces chercheurs ont conduit une étude prouvant l’efficacité d’un antidépresseur, le bupropione, sur l’addiction à Starcraft, nous apprend Wired.

L’enquête porte sur onze participants jouant en moyenne quatre heures par jour, ce qui peut sembler peu excessif. Six d’entre eux ont pourtant quitté l’école pour laisser libre cours à leur passion, et deux autres ont divorcé pour la même raison.

Après un traitement de six semaines, leur envie de jouer aurait été réduite de 23,6%, et leur temps de jeu effectif aurait chuté de 35,5%. Mieux encore, les sujets ont subi une IRM alors que leur étaient montrées des images de Zerglings (des monstres emblématiques du jeu), qui a révélé que leur cerveau répondait bien moins à ce puissant stimulant après le traitement.

Wired remarque que les chercheurs auront fort à faire pour empêcher ces joueurs en rémission d’acheter le nouvel épisode, sorti il y a quelques semaines. L'emploi de la camisole de force n'est pour l'instant pas envisagé.

Photo: Pretty Pills / DraconianRain via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte