Life

Un site de rencontres uniquement pour les moches

Slate.fr, mis à jour le 22.08.2010 à 12 h 33

Une célèbre règle d'Internet dit «If it exists, there is porn of it» (si ça existe, il y a un site porno de ça). Il faudra bientôt créer la règle suivante: «If it exist, there is a dating site of it» (si ça existe, il y a un site de rencontre de ça). Dans la désormais longue liste des sites de rencontres absurdes, un petit nouveau a fait son apparition en Angleterre: un site de dating exclusivement reservé aux moches.

La déclaration d'intention d'Ugly Bug Ball se veut réaliste:

«Les rencontres sur Internet sont plus populaires que jamais avec des célibataires du monde entier qui se connectent pour trouver l'amour de leur vie. Mais n'en avez-vous pas marre de tous ces sites de rencontre cucul-la-praline qui montrent des amoureux magnifiques qui marchent main dans la main sur une plange balayée par le vent? Nous savons que cela ne marche pas comme ça. Chez Ugly Bug Ball, nous ne nous occupons que de la vraie vie. Si vous êtes l'une de ces millions de personnes qui n'aiment pas ce qu'ils voient dans le miroir, ce site est fait pour vous!»

Afin de prouver l'utilité publique du site, Ugly Bug Ball publie un graphique statistique dont on peut imaginer qu'il a été tracé au doigt mouillé:

Le sociologue Jean-François Amadieu arrivait lui à un taux de moches nettement plus modéré dans son ouvrage Le poids des apparences, d'après madmoizelle.com:

- extrêmement belle pour 8% des personnes,
- plus belle que la moyenne pour 17%,
- moyenne pour 50%,
- plus moche que la moyenne pour 17%,
- carrément moche pour 8%

1.500 personnes ont déjà rejoint le site ouvert depuis lundi 16 août, rapporte le quotidien anglais The Sun, qui confirme ainsi qu'il ne s'agit pas d'un canular ou d'une opération de com' virale (à moins que le journal se soit fait piéger). Le créateur du site est un multimillionaire londonien, Howard James, qui croit dur comme fer à sa mission:

«C'est triste que la moitié des Anglais soient moches et que personne n'ait jamais pensé à leur faire un site de rencontres. Ce n'est pas parce qu'on ne ressemble pas à Kate Moss ou Cheryl Cole qu'on n'a pas beaucoup d'amour à donner. Nous récupérons ces personnes et nous leur offrons une lueur d'espoir. Dans de nombreux cas, c'est leur première et unique occasion de rencontrer quelqu'un du sexe opposé.»

Afin qu'il n'y ait pas de resquillage, les inscriptions sont modérées afin de bien vérifier qu'aucune personne «belle» ou juste «OK» ne puisse s'inscrire. Seuls les vrais moches ont droit de cité.

Amusée par ce site de rencontre, la blogueuse Maïa Mazaurette réfléchit sur son blog Sexactu.com à la condition du moche:

«Dans le meilleur des cas la presse les zappe (typiquement, les magazines féminins), dans le pire des cas elle s’en moque (typiquement, la télé). C’est paradoxal parce que dans la rue, le moche est ultravisible, encore plus que quelqu’un de beau. Le moche attire le regard, la pitié, la fascination, son physique place comme un filtre ou une distance entre nous.»

Photo: capture d'écran Ugly Bug Ball

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte