Culture

René la Taupe, une sonnerie de téléphone en tête des charts

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran clip officiel sur YouTube
Capture d'écran clip officiel sur YouTube

Shakira n'est plus en tête des ventes digitales en France. Après 4 semaines de domination des charts avec son hymne de la Coupe du monde Waka Waka, la star colombienne doit s'incliner devant... une taupe, révèle Ozap. René la Taupe, personnage imaginé par la Fox Mobil Group, une entreprise de contenus et services pour téléphones mobiles, tient probablement le tube de l'été avec son Mignon Mignon, une sonnerie adaptée en single. Ces quatre dernières semaines, le titre a déjà totalisé 53.000 téléchargement légaux.

Les paroles raviront les amoureux des belles lettres:

«T'es si mignon, mignon, mignon, mignon mais gros, gros, gros / En été tu fais de l'ombre, et en hiver tu tiens chaud / Et quand t'as fini de bouffer, tu nous lâches un gros pet.»

L'auteure Séverine Thomazo, interrogée par France Soir, s'en dédouane d'avance:

«J’ai écrit les paroles en sept minutes top chrono, entre midi et deux heures. C’est un délire de quelques minutes qui se vend partout en France.»

La chanson est évidemment destinée aux enfants, mais comme Crazy Frog en 2005 (déjà imaginé pour une sonnerie de portable) et Un monde parfait d'Ilona Mitracey aussi en 2005, le tube fait sauter la banque et se hisse en tête des charts. La vague René la Taupe n'est sans doute pas finie: la version physique du titre ne sort que le 30 août.

René la Taupe avait déjà sorti un premier tube sur portable, Merde, qui avait cartonné sur YouTube mais sans atteindre les maisons de disques, comme l'explique à France Soir Stéphane Boulissière, directeur commercial France et Benelux de Fox Mobile Group:

«Nous avons eu un gros succès commercial avec Merde avec plus de 100.000 téléchargements. A l’époque, nous avions proposé ce titre à une maison de disques mais personne n’en voulait. Nous, on y croyait et on a lancé Mignon, Mignon en mai dernier

René la Taupe sait aussi se faire chansonnier et réagir avec toute sa verve à l'actualité du moment. En plein fiasco des Bleus, le placide mammifère avait sorti le titre Mauvais Mauvais (nul nul):

«Même si la France entière se rit bien de nous, on continuera de croire qu'on ira jusqu'au bout.»

Après la taupe facétieuse, aura-t-on le droit à des poneys mignons? LePost.fr le craint. En fouillant le compte YouTube de la société allemande qui a créé le personnage de René, le site d'infos a dégoté cette vidéo de Star und Luna qui fait craindre un nouveau désastre pour nos oreilles.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Photo: Capture d'écran clip officiel sur YouTube

Newsletters

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Entièrement tourné à l'hôpital, le film de Lucien Castaing-Taylor et Véréna Paravel invente de nouvelles possibilités de voir ce qu'est chacun de nous, physiquement et comme être social, grâce à des approches inédites et à un sens fulgurant de la beauté.

«Les Crimes du futur» de Cronenberg n'est pas le choc annoncé

«Les Crimes du futur» de Cronenberg n'est pas le choc annoncé

Loin des rumeurs de film scandaleux, le nouveau film de David Cronenberg est une œuvre de science-fiction plutôt méditative… et incomplète.

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Le film de Cristian Mungiu déploie dans toute son ampleur un constat que décrivent aussi plusieurs autres films du festival, dont deux beaux films portugais étrangement similaires, «Alma Viva» et «Restos do Vento».

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio