Life

La télé-réalité enseignée à la fac

Slate.fr, mis à jour le 19.08.2010 à 11 h 16

André Manoukian, juré de la Nouvelle Star

André Manoukian, juré de la Nouvelle Star

On savait déjà que les séries étaient rentrées dans les cursus universitaires américains, mais imaginez maintenant un cours sur Secret Story enseigné à la Sorbonne, un autre sur la Nouvelle Star à l'université de Bretagne-Sud à Lorient, sans oublier Dilemme, star des TP de l'université Joseph-Fourier de Grenoble... C'est déjà la réalité aux Etats-Unis, où la télé-réalité se fait une place dans les amphis, rapporte le Daily Beast.

Une professeure de business et marketing à l'université de San Jose utilise la télé-réalité dans toutes ses classes: l'attitude des jurés d'American Idol, la Nouvelle Star américaine, lui sert d'exemples pour les différentes formes de communication, les candidats de The Apprentice lui permettent d'apprendre à ses étudiants comment faire un business plan valide, et ceux de Survivor –l'équivalent de Koh-Lanta– servent d'études de cas en stratégie de communication.

«Nous devons changer avec nos étudiants, ou ils vont nous laisser complètement derrière eux.»

La prof affirme que le taux d'échec de ses étudiants est passé de 15-20% à 7% depuis qu'elle incorpore la télé-réalité dans ses cours.

Un professeur d'anglais dans une université texane se sert de la télé-réalité pour rendre des sujets complexes moins effrayants pour ses élèves:

«Dans un cours de déontologie du travail, vous pouvez utiliser [un candidat] comme exemple au lieu de Machiavel, ce qui vous donne une façon d'aborder le concept. Vous pouvez parler de Hegel et Platon et Aristote, ou vous pouvez discuter de télé-réalité, et c'est beaucoup moins intimidant pour les étudiants.»

Mais ses collègues ne sont pas toujours convaincus, ce qui ne le dérange pas plus que ça:

«Ça a pris 50 ans aux bandes dessinées pour obtenir une sorte de légitimité. Ça pourrait prendre autant de temps à la télé-réalité.»

Un professeur a étudié de près l'impact de la télé-réalité à l'université, explique Time Magazine: en 2006, il a remodelé un de ses cours sur les méthodes de recherches en y intégrant des références à Project Runway (Projet haute couture ici, diffusé sur Téva). Après un semestre, 100% de ses étudiants ont estimé que le programme devrait être utilisé dans ses classes futures, qu'ils s'étaient davantage investi et avaient plus retenu que dans leurs autres cours, et qu'ils s'étaient amusés (alors que les apprentissages de ce cours sont plutôt du type rébarbatif).

A LIRE EGALEMENT: Les séries passent leur diplôme; The Wire enseigné à Harvard; Secret Story, le grand labo de la manip'; Les zombies attaquent Loft Story; Koh-Lanta, la télé-réalité en circuit fermé;

Photo: André Manoukian, juré de la Nouvelle Star

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte