Culture

Les super-héros d'aujourd'hui forment les machos de demain

Temps de lecture : 2 min

Photo: Iron Man Suit / Kevitivity via Flickr CC License by
Photo: Iron Man Suit / Kevitivity via Flickr CC License by

Et si le nouvel ennemi des défenseurs acharnés de l’espèce humaine en combinaison de latex était une psychologue? Sharon Lamb, de l’université du Massachusetts à Boston, s’est en effet récemment érigée contre la nouvelle génération de super-héros incarnée par Iron Man, qu’elle accuse d’être un mauvais exemple pour les jeunes garçons.

À l’inverse des icônes «à l’ancienne» comme Spiderman ou Superman, les super-héros d’aujourd’hui, notamment ceux transposés au cinéma, incarneraient selon Lamb une masculinité négative. Ils se comporteraient de manière sexiste, tout en étant violent gratuitement. La psychologue explique ainsi:

«Ces super-héros ressemblent trop à des rois de la bagarre qui prennent part à une violence perpétuelle. Ils sont agressifs, sarcastiques, et n’invoquent que rarement le bien de l’humanité. Ces hommes, comme Iron Man, exploitent les femmes, font étalage de leur richesse et canalisent leur virilité dans des pistolets surdimensionnés.»

La psychologue a par ailleurs effectué une étude sur 674 garçons âgés de 4 à 18 ans, et en a conclu que l’influence de ces héros était non seulement mauvaise pour leur comportement en société, mais pouvait également affecter leurs résultats scolaires.

Certainement un rien nostalgique, Sharon Lamb préconise un retour des super-héros classiques. «Sous leur costume, ils étaient de vraies personnes, avec de vrais problèmes». Bien loin de la nouvelle génération qui véhicule une «version étroite de la masculinité» à des adolescents en pleine quête de repères.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Photo: Iron Man Suit / Kevitivity via Flickr CC License by

Newsletters

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

Le film d'Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter invente un émouvant dispositif visuel et sonore pour faire éprouver le gouffre ouvert par les phénomènes migratoires actuels. Celui de Simone Bitton chemine parmi les traces d'un monde disparu, qui interroge le présent.

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio