Porno: la 3D sur grand écran?

Classic porn poster by jetalone via Flickr / CC Licence By

Après Shrek 4, Avatar ou le Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton, le film pornographique en 3D devrait faire prochainement son arrivée au cinéma, avec la production hong-kongaise 3D Sex & Zen: Extreme Ecstasy.

Selon The Sun, le réalisateur Christopher Sun aurait basé son scénario sur un classique de la littérature érotique chinoise: c'est l'histoire d’un jeune homme qui se lit d’amitié avec un duc, et découvre grâce à lui les plaisirs charnels...

Avec la 3D, «Je dois travailler plus dur pour ne pas décevoir le public», explique Saori Hara, l'une des deux vedettes féminines. Qui précise:

«Nous devons changer les lentilles, l'éclairage, la mise en scène, nous avons besoin de plus de temps que pour un film traditionnel.»

Le film sortira uniquement au cinéma, puisque les spectateurs ont besoin de lunettes spéciales pour en apprécier tous les effets 3D, mais une version 2D sera rendue disponible au téléchargement plus tard.

Le porno 3D, un nouveau marché

En surfant sur la vague 3D, le cinéma pornographique tente d'attirer de nouveaux intéressés, convaincus par cette nouvelle technologie, alors que l'industrie du film pornographique a été durement touchée par le porno en ligne. Comme l'explique le réalisateur de Sex & Zen: Extreme Ecstasy:

«D'une certaine façon, quand vous faites un film 3D vous voulez toujours faire des images impressionnantes parce que les spectateurs... vont acheter des tickets deux ou même trois fois plus chers que les tickets habituels pour entrer dans un monde qu'ils n'ont jamais vu avant. Ce n'est pas juste de l'érotique, il veulent se dire "Wow!"»

A l'époque, la version originale avait engrangé 2.6 millions de dollars, et était restée pendant plus de dix ans le film pornographique le plus vendu à Hong Kong. Sauf que pour prétendre être le premier film pornographique en 3D diffusé au cinéma, l'équipe hong-kongaise va devoir faire vite.

En effet, deux autres projets concurrents souhaiteraient, eux aussi, faire office de précurseurs dans les salles obscures. L'Italien Tinto Brass serait en train de tourner un remake de son film X de 1979, nommé Caligula. Et les fameux studios Hustler boucleraient leur parodie du dernier film de James Cameron, Avatar.

Mais le producteur de 3D Sex & Zen: Extreme Ecstasy, Stephen Siu, semble confiant: «Je ne pense pas qu'ils peuvent nous battre. C'est l'avenir de l'économie du cinéma. C'est dans la nature humaine de vouloir voir les choses en 3D».

Mise à jour: contrairement à ce que nous avions écrit dans un premier temps, le premier film interdit aux moins de 18 ans en 3D à être sorti sur le marché est «Kama Sutra», de Marc Dorcel. Il n'a pas été diffusé au cinéma.

Photo: Classic porn poster by jetalone via Flickr /CC Licence By

Photo: Classic porn poster by jetalone via Flickr / CC Licence By
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
LIFE -
Publié le 16/08/2010
Mis à jour le 17/08/2010 à 11h40