Life

Quand les geeks se mobilisent pour les catastrophes humanitaires

Slate.fr, mis à jour le 13.08.2010 à 12 h 22

Capture d'écran Dailymotion http://www.dailymotion.com/video/xdjvzi_1er-crisis-c

Capture d'écran Dailymotion http://www.dailymotion.com/video/xdjvzi_1er-crisis-c

Les geeks ne passent pas leur temps à s'envoyer des photos de chatons sur Internet. Ils peuvent aussi se mobiliser pour faciliter la circulation de l'information lors des catastrophes humanitaires. C'est ce que rapporte le site Youphil qui présente le mouvement Crisis Commons pour lequel des fans du réseau mettent leur compétence au service de l'humanitaire en dressant une carte, en développant un logiciel ou simplement en traduisant un texte.

Un exemple récent permet de mieux comprendre l'engagement des geeks. «Aux Etats-Unis, où le mouvement est né en 2009, cela s’est notamment traduit lors de la marée noire dans le Golfe du Mexique par la création d’une application iPhone. "Oil Reporter" permet aux habitants de signaler la présence d’une quantité importante de pétrole, ce qui aide les autorités compétentes pour le nettoyage des zones polluées», écrit Youphil.

En France, le mouvement est balbutiant, mais une première réunion baptisée «Crisis Camp Paris» s'est déroulée le 24 avril dans un café parisien.  

«On n’est absolument pas en concurrence avec les acteurs de l’humanitaire», explique Gaël Musquet, un des responsables de cette initiative. Il préfère parler d«une réaction à la mauvaise utilisation que font les gouvernements des nouvelles technologies».

Photo: Capture d'écran Dailymotion

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte