France

«Libérez papy René», l'appel de l'UMP et du FN

Slate.fr, mis à jour le 11.08.2010 à 12 h 15

L'affaire interpelle en plein débat sur la sécurité. René Galinier, un retraité de 73 ans de Nissan-lez-Ensérune (Hérault), a tiré à la carabine sur deux jeunes filles de 15 ans originaires des pays de l'Est qui tentaient de cambrioler son domicile. Réveillé pendant sa sieste par du bruit, il voit qu'il y a quelqu'un qui s'est introduit chez lui et cherche à joindre la gendarmerie. Mais ne voyant personne arriver, il «panique» selon son avocat et tire au fusil sur les deux jeunes filles, blessant grièvement l'une d'elles, touchée au thorax.

Le retraité a été mis en examen pour «tentatives d'homicides involontaires» et son avocat se désole de ne pouvoir invoquer la légitime défense puisque le papy n'était pas en situation d'agression physique. Le village de Nissan se mobilise ainsi pour René Galinier, rapporte le quotidien L'Indépendant. Une pétition va être déposée en mairie pour demander une remise en liberté alors qu'un comité de soutien devrait être mis en place pour lever des fonds.

Dans le climat politique actuel, l'affaire prend une tout autre envergure. Le député UMP Lionnel Luca, réputé pour ses positions radicales sur la sécurité, est monté au front avec un communiqué estimant qu'avec cette incarcération, «c'est vraiment légitimer la délinquance et non plus défendre les citoyens». Le Front national, par la voix de Marine Le Pen, s'est également indigné contre une incarcération jugée «injuste»: «Ces gestes d’autodéfense, aussi regrettables soient-ils, ne sont que le signe du sentiment d’extrême abandon des honnêtes gens face à l’exaspérante inertie des pouvoirs publics qui garantit aux délinquants une insupportable impunité.»

La mobilisation prend également sur Internet où un compte et un groupe Facebook ont été créés pour soutenir papy René. Une pétition avec 502 signataires est aussi en ligne. Mais c'est surtout une vidéo postée sur YouTube qui retient l'attention. Dans un message très solennel face caméra, un certain Jason Onderwater, «simple citoyen de base», demande la libération de «papy René».

Europe1.fr indique que la démarche est peut-être plus intéressée qu'elle n'en a l'air. En effet, Jason Onderwater n'est pas qu'un «simple citoyen» mais aussi «un élu local bien connu dans l’Hérault», conseiller à la mairie de Béziers et responsable départemental adjoint des jeunes UMP de l’Hérault.

Le jeune responsable politique en profite d'ailleurs pour tacler Sarkozy sur ses résultats: «Qu’attendez-vous monsieur le Président? Vous nous aviez donné tant d’espoir. Oui la délinquance a baissé, mais le sentiment d’insécurité, lui, n’a pas baissé».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte