Life

Google veut créer un 2e internet

Slate.fr, mis à jour le 10.08.2010 à 17 h 11

The internet 2.0 / monoglot via Flickr CC License By

The internet 2.0 / monoglot via Flickr CC License By

Google et Verizon viennent d’annoncer qu’ils voulaient créer rien de moins qu’un autre internet… Le moteur de recherche et le fournisseur d’accès internet américain proposent en effet de permettre aux fournisseurs d’accès d’offrir des «contenus premium», rapporte Wired.

Dans leur communiqué de presse commun, les deux entreprises assurent qu’aucun trafic internet ne serait moins ou plus prioritaire qu’un autre:

«Il devrait y avoir une interdiction légale des pratiques discriminatoires. Pour la première fois, les fournisseurs d’accès internet haut débit ne pourraient pas discriminer ou donner la priorité à certains contenus, applications ou services d’une manière qui nuirait aux utilisateurs ou à la concurrence.»

Dans les faits, le partenariat Google/Verizon fournirait une autre «tuyauterie» aux sites à trop fort besoin de bande passante pour «l’internet normal», et qui seraient prêts à payer pour passer par un autre circuit, explique Wired. Une façon de contourner le problème de la neutralité du net en proposant carrément un autre réseau.

Mais cette proposition n’a pas plu aux défenseurs de la neutralité des réseaux ni à la FCC, l’agence gouvernementale en charge des télécommunications:

«Certains vont proclamer que cette annonce fait avancer le débat. C’est un de ses nombreux problèmes. Il est temps d’avancer avec une décision, une décision qui réaffirme l’autorité de la FCC sur les télécommunications à haut débit, qui garantisse un internet ouvert maintenant et pour toujours, et qui place les intérêts des consommateurs avant ceux de géantes corporations.»

Le PDG de Google, Eric Schmidt, assure que cet autre internet, payant et plus rapide, n’encouragerait pas les fournisseurs d’accès comme Verizon à développer ce réseau et se désintéresser l’internet «ouvert»:

«Verizon et les autres ont un gros intérêt financier à rendre l’internet ouvert, l’internet public, plus utile, simplement parce que c’est ce que leurs clients veulent. Franchement, si Verizon choisissait de le dégrader, d’autres compétiteurs entreraient sur le marché. Mais de toute façon, ils ont promis de ne pas le faire… il y a assez d’offre pour qu’ils puissent gérer les deux. Et d’après notre proposition, ils n’ont pas le droit de faire passer l’internet payant avant l’internet public.»

Le «deuxième internet» serait probablement utilisé pour la télévision en 3D ou des jeux en ligne avec un fort besoin de bande passante. Contrairement à ce qu’affirmait un récent article du New York Times, Eric Schmidt a promis que Google «aime l’internet et [qu’il n’a] aucune intention d’utiliser quoi que ce soit d’autre que l’internet».

La proposition de Google et Verizon ne concerne pas l’internet wi-fi, où les fournisseurs de service auraient seulement à respecter le principe de transparence, ce qui veut dire qu’ils pourraient bloquer l’accès à des services ou des applications tant qu’ils en informent leurs clients.

Et comme l’explique PC Inpact, la proposition ne concerne que les contenus légaux sur les réseaux filaires:

«Or pour différencier un contenu légal d'un autre, il va bien falloir regarder ce que contiennent les flux... Mais le document se garde bien d'expliquer les mesures que Google et Verizon prévoient pour identifier la légalité des contenus qui circulent sur le réseau. La définition même d'un contenu illégal n'est pas donnée. S'agit-il de lutter contre les virus et autres spams, ou la neutralité s'arrête-t-elle aussi pour les téléchargements illégaux? Pour les écrits illégaux, par exemple la diffamation? Un client Torrent ou Usenet sera-t-il une application respectueuse de la loi

À LIRE ÉGALEMENT : Eric Schmidt est un type gentil ; Reparlons un peu de neutralité du net ;Neutralité des réseaux : kezaco? ; Neutralité du net: quel réseau veut-on pour demain?

Photo: The internet 2.0 / monoglot via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte