Life

Vie privée: Google nie s'intéresser aux drones

Slate.fr, mis à jour le 10.08.2010 à 18 h 09

La rumeur courait sur la Toile, mais d'après Silicon Republic, Google a démenti s'intéresser aux drones de surveillance:

«Google n'essaie pas ou n'utilise pas cette technologie. C'était un achat fait par un de nos dirigeants, qui s'intéresse aux robots à titre personnel.»

Selon Popsci et d'autres observateurs, l'intérêt de Google pour un tel drone pouvait s'expliquer par sa volonté d'améliorer son service Google Earth, qui ajoute à Google Maps des vues à vol d'oiseau et de satellite.

En effet, le fabricant allemand Microdromes GmbH avait affirmé que Google était en train de tester un de ses drones, un quadcopter de surveillance utilisé par la police anglaise et les forces spéciales. Après la sortie médiatique du fabricant allemand, différents sites s'étaient émus de l'intérêt supposé de Google pour les drones, dont Popsci:

«Ce que Google veut faire du drone reste incertain, mais il est clair que cela ne va pas plaire aux défenseurs de la vie privée.»

Google Maps, accusé à plusieurs reprises de violer la vie privée, avait déjà suscité la polémique. Idem pour le service Street View, à qui il a été reproché de photographier des gens sans leur accord ou qui a été accusé par Londres de publier des clichés secret défense

Selon Numerama, en avril 2010, le Commissaire Fédéral de la Protection des Données, Peter Shaar (l'équivalent du président de la Cnil) s'était dit «horrifié» de découvrir que les véhicules parcourant les rues pour Google Street View enregistraient les réseaux Wifi qu'ils croisaient, et même les adresses MAC de leurs utilisateurs. Depuis, Google a fait amende honorable, mais l'image du groupe californien semble sérieusement écornée.

Photo: BAe Jetstream by takomabibelot via Flickr /CC Licence By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte