Monde

La censure gagne du terrain aux Etats-Unis

Slate.fr, mis à jour le 09.08.2010 à 15 h 17

La liberté d'expression est-elle en train de perdre du terrain aux États-Unis? Pour Fast Company, oui. Le site américain relève que la censure existe bel et bien au pays de l'oncle Sam.

Après le tollé suscité par les révélations de Wikileaks (dont la source est manifestement issue des rangs de l'armée), les différentes branches de l'armée américaine ont interdit à leur staff de se rendre sur le site. Fast Company rapporte qu'un mémo du corps des Marines souligne qu'il est interdit d'accéder à Wikileaks depuis un ordinateur privé, public ou du gouvernement américain. Le mémo assimile le fait d'accéder au site à une violation volontaire de la sécurité et prévient qu'une telle attitude aura des conséquences.

En plus, note Fast Company, cette censure grandissante ne concerne pas seulement le site spécialisé en scoops militaires, elle caractérise aussi certains réseaux sociaux américains comme Digg.com. Sur ce site, il est possible de faire la promotion de vos articles et de faire grimper l'audience de votre site. Mais également de contrer la popularité d'autres. Là aussi, une forme de censure sévit. Un groupe de conservateurs américains a choisi d'y «enterrer» (alors que Digg se propose à l'inverse de «déterrer» [to dig] des infos) les idéologies contraires aux leurs. Ainsi, toutes les idées émises par les libéraux sont systématiquement contrées par ce groupe dénommé «Digg Patriots».

Althernet explique que cette grande campagne de censure, initiée par Digg Patriots, inclut des personnes ayant de multiples comptes et qui, délibérément, tentent de combattre les idéaux progressistes. Un d'entre eux détaille sa méthode:

«Plus on enterre les histoires des libéraux, plus les conservateurs ont de chance de se retrouver à la une du site. Je vais continuer d'enterrer leurs posts jusqu'à ce qu'ils changent et deviennent conservateurs.»

Selon le blog, Digg Patriot est capable d'enterrer 90% des articles en moins de trois heures. Près de cent articles ont ainsi été enlevés par Digg.com à cause de l'activisme de ce groupe de militants conservateurs.

Photo: Censored, Mynameisshaden via Flicker, License CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte