Life

Un tsunami de données sur notre vie privée

Slate.fr, mis à jour le 08.08.2010 à 10 h 14

devant le siège de Google à Zurich. REUTERS/ Christian Hartmann

devant le siège de Google à Zurich. REUTERS/ Christian Hartmann

Ce que le patron de Google, Eric Schmidt, a annoncé en fin de semaine dernière sur la protection de la vie privée est particulièrement inquiétant. Pour résumer, il existe une masse presque inimaginable de données existant sur nous - que nous avons en grande partie générée nous même via les réseaux sociaux, les blogs… - et nous ne sommes pas du tout préparé à gérer ce que cela implique.

Eric Schmidt, cité par PCWorld, s'exprimait lors de la conférence Techonomy qui se déroule en Californie au Lake Tahoe et qui réuni des sommités et des experts reconnus pour parler des interactions entre la technologie et l'économie.

 Marshall Kirkpatrick de ReadWriteWeb a fait un résumé des principaux points du discours du patron de Google:

«Il y a eu 5 exabytes d'informations créées depuis la naissance de la civilisation jusqu'en 2003», a expliqué Eric Schmidt. «Mais cette même quantité d'information est maintenant créée tous les deux jours et cette rapidité augmente… Les gens ne sont pas prêts pour la révolution technologique en train de leur arriver…».

Et Eric Schmidt d'ajouter: «Si je connais suffisamment de vos messages et des endroits où vous vous trouvez, je peux en utilisant de l'intelligence artificielle prédire où vous allez aller. Montrez nous 14 photos de vous et nous pouvons vous identifier. Vous pensez qu'il n'y a pas 14 images de vous sur l'Internet? »

Ce monde ressemble terriblement à celui de HAL 9000, l'ordinateur de 2001 l'odyssée de l'espace, à celui de SkyNet de Terminator sans parler de Minority Report ou Ennemi d'Etat.  Dans ces livres et ces films, les machines ou les gouvernements utilisent ces données, dans notre monde, on ne sait pas vraiment qui les utilise pour restreindre notre liberté.

Eric Schmidt n'a pas seulement cherché à construire un scénario catastrophe. Il a aussi souligné les fantastiques progrès liés à l'explosion d'information. «Dans nos vies, nous aurons vu la transformation entre un monde ou un petit nombre de personnes avait accès à l'information à un monde ou 5 milliards d'être humains auront accès dans leur langue maternelle à toute la connaissance».

Et puis bien sûr, le métier de Google est de monétiser ses mêmes données pour lesquelles la firme californienne semble avoir un appétit insatiable. Mais Eric Schmidt n'en a pas parlé… 

Image de Une: devant le siège de Google à Zurich. REUTERS/ Christian Hartmann 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte