Monde

Les survivants d'Hiroshima parlent enfin

Temps de lecture : 2 min

Le nuage atomique au-dessus d'Hiroshima / armée américaine, via Wikimedia Common
Le nuage atomique au-dessus d'Hiroshima / armée américaine, via Wikimedia Commons

De plus en plus de survivants d'Hiroshima et de Nagasaki parlent de leur traumatisme, rapporte le site japonais Asahi alors que le 6 août marque les 65 ans de la bombe atomique larguée par les Etats-Unis sur Hiroshima lors de la Deuxième guerre mondiale.

D'après un récent sondage, 32% des hibakusha –les survivants des bombes atomiques– ont raconté pour la première fois leur expérience à des gens qui n'étaient pas de leur famille entre 2005 et 2010.

Un homme de 78 ans, qui a survécu à Nagasaki, raconte ainsi:

«Je me suis rendu compte de l'importance de transmettre mes expériences aux générations futures, parce qu'il ne me reste plus beaucoup de temps.»

36% des survivants octogénaires ans en ont discuté, pour 33% des plus de 90 ans et 29% des septuagénaires. Plus de 7 personnes interrogées sur 10 estiment que leur témoignage aidera à empêcher l'usage d'armes nucléaires dans le futur. Mais seulement 14% des soixantenaires ont discuté de leur expérience à cause du stigma social qui leur est attaché, explique le journal.

Un tokyoite de 64 ans, dont la mère était enceinte quand la bombe atomique a été lancée, explique ainsi qu'il participe aux réunions locales d'hibakusha, mais qu'il ne mentionne jamais le fait d'en être un en public, par peur que son fils ait du coup des problèmes à trouver une épouse.

83% des personnes sondées voulaient que Barack Obama visite Hiroshima ou Nagasaki, mais ils devront se contenter de la présence de l'ambassadeur américain au Japon. John Roos est le premier représentant du gouvernement américain à se joindre à la cérémonie en mémoire d'Hiroshima. C'est aussi la première fois que l'Angleterre et la France envoient des représentants officiels, note le Christian Science Monitor.

Même si certains japonais ont accueilli ce geste des Etats-Unis avec plaisir, d'autres l'ont trouvé insuffisant, comme cet homme qui témoigne dans le Christian Science Monitor:

«C'est bien qu'ils soient venus, mais pourquoi est-ce que ça a pris 65 ans? Et, vraiment, Obama devrait être ici après les discours qu'il a fait sur les armes nucléaires.»

269.446 personnes sont mortes des suites des radiations d'Hiroshima et Nagasaki, d'après les registres tenus au Japon.

Photo: Le nuage atomique au-dessus d'Hiroshima / armée américaine, via Wikimedia Commons

Newsletters

En Indonésie, un peuple reconnaît cinq genres différents

En Indonésie, un peuple reconnaît cinq genres différents

Dans la société bugis, les makkunrai, les oroani, les calalai, les calabai et les bissu correspondent à cinq façons d'être au monde.

Le prince Philip, celui qui a dépoussiéré Buckingham Palace

Le prince Philip, celui qui a dépoussiéré Buckingham Palace

Indissociable de l'ombre de la reine d'Angleterre, à la fois témoin et acteur des bouleversements du siècle dernier, le prince Philip était pour son temps plus avant-gardiste qu'on ne l'imagine.

Selon Donald Trump, un des vaccins contre le Covid «devrait s’appeler “Trumpcine”»

Selon Donald Trump, un des vaccins contre le Covid «devrait s’appeler “Trumpcine”»

L’ancien président des États-Unis a soutenu qu’un des vaccins devrait porter son nom, lors d’un discours prononcé devant les instances du Parti républicain.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters