Dong Feng, le missile chinois qui fait peur aux Américains

Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, les Etats-Unis tiennent les clés du Pacifique, largement aidés en cela par leurs nombreux porte-avions à propulsion nucléaire, notamment les 11 géants de la classe Nimitz. Mais d'après le Huffington Post, cette domination pourrait prendre fin prochainement. En effet, la Chine développerait une arme anti porte-avions particulièrement performante: un missile, nommé 21D Dong Feng, serait capable de couler un porte-avions à plus de 1.500 kilomètres (900 miles). Reste à en améliorer la précision, car abattre une cible mobile à distance n'est pas aisé. Mais Pékin a procédé récemment, selon Le Figaro, au lancement de cinq satellites Yaogan, qui aident au lancement de missiles ballistiques comme le Dong Feng.

L'ambition chinoise dans le Pacifique

Si le projet venait à aboutir, cette nouvelle arme pourrait révolutionner le rôle de la Chine dans l'Océan Pacifique. Elle affaiblirait la capacité de Washington à intervenir dans tout conflit potentiel avec Taiwan ou la Corée du Nord. Tout le long de la côte chinoise, les navires américains ne pourraient plus accéder aux eaux internationales en toute sécurité.

Ce chamboulement géopolitique majeur n'est certes pas pour demain. Mais en se lançant dans la production de missiles terre-mer à longue portée, la Chine confirme son statut de première armée d'Asie, aidée en cela par une explosion de ses dépenses militaires (une croissance à deux chiffres par an) depuis 20 ans. Outre sa domination sur Taiwan, elle souhaiterait également élargir sa zone d'influence sur le Pacifique et protéger ses routes maritimes commerciales.

L'US Navy menacée à terme?

D'où cette interrogation: la Chine et les Etats-Unis se dirigent-ils vers une guerre froide? Dans un passé proche, Pékin a demandé -fermement- à Washington de s'éloigner des mers de Chine, notamment lors des exercices militaires avec la marine sud-coréenne. En effet, ces exercices mettaient Pékin à portée des F-18 du porte-avions George Washington, fort de sa piste de décollage de 333 mètres et de ses 6.250 hommes. A la place, le navire avait fini par opter pour la mer du Japon...

La marine américaine a nié le rôle des pressions chinoises, mais selon Toshi Yoshihara, enseignant au collège américain de la guerre navale, le rôle du missile 21D Dong Feng pourrait être décisif, en cas de conflit:

«La Chine peut atteindre les Etats-Unis, avant que les Etats-Unis ne soient assez proches du continent asiatique pour contre-attaquer.»

Récemment, un article anonyme a été posté sur Xinhuanet, le site de l'agence officielle chinoise d'information, et imaginait le déploiement du George Washington en Asie, suite à une attaque chinoise contre Taiwan. Cet article imagine la chute du navire américain, touché par trois missiles de DF 21D: la dernière vague de missiles «enverrait le George Washington au fond de l'océan.» Fictif, le scénario a globalement été bien accueilli par les internautes...

Photo: U.S.S Washington by Rennett Stowe via Flickr / CC Licence By