Monde

Wyclef Jean veut faire entrer Haïti dans le 21ème siècle

Slate.fr, mis à jour le 06.08.2010 à 9 h 44

Même si certains doutent de ses capacités à diriger Haïti, Wyclef Jean y croit fort. The DailyBeast rapporte que la star du hip-hop a annoncé sa candidature et prépare activement sa campagne avec un cercle d'amis et de personnalités engagés pour la reconstruction Haïti.

Il a organisé un dîner avec des conseillers pour élaborer une stratégie en vue de la présidentielle haitienne du 28 novembre prochain. Rabbi Shmulech Boteach, conseiller spirituel de feu Michael Jackson, fait partie de ses soutiens.

«Je supporte vraiment Wyclef. Je pense qu'Haïti a besoin d'une personnalité d'envergure internationale capable de mobiliser le soutien du monde, d'aller à la rencontre des jeunes et d'inspirer le peuple haïtien pour la construction d'une nouvelle société. Il comprend qu'il est important que Haïti ne soit pas perçu comme un bénéficaire de la solidarité internationale mais comme un investissement».

Wyclef Jean, qui était déjà actif dans le domaine de l'humanitaire, explique que son engagement politique est consécutif au tremblement de terre de magnitude 7.0, qui a frappé l'île en janvier 2010, tuant 300.000 personnes:

«Sans le tremblement de terre, j'aurai peut-être attendu dix ans encore avant de m'engager. La tragédie m'a ramené chez moi parce que Haïti ne peut pas attendre encore dix ans pour entrer dans le 21ème siècle».

Malgré les doutes sur ces capacités à diriger un pays, Wyclef Jean semble être en pôle position pour remporter l'élection. Christian Science Monitor rapporte que des observateurs prédisent qu'il peut faire valoir son statut de star et transformer sa côte de popularité au sein de la jeunesse en victoire électorale.

Seulement, révèle le site, son dossier de candidature pourrait ne pas être accepté. La constitution haïtienne exige que pour être candidat à la présidentielle, il faut avoir vécu dans le pays pendant cinq années consécutives à l'année de l'élection. Bien que né en Haïti, Wyclef Jean vit aux États-Unis depuis l'âge de 9 ans. S'il arrive à faire accepter sa candidature, il aura un proche parent comme adversaire. Son oncle Mike Joseph a déclaré sa candidature à la même élection.

Photo: Wyclef Jean Reuters/ Mike Segar

 

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte