Life

Les gadgets affectent (ou pas) notre comportement

Slate.fr, mis à jour le 05.08.2010 à 16 h 09

Mobile Maniac, Ménage à moi via Flickr CC License By

Mobile Maniac, Ménage à moi via Flickr CC License By

Internet et les nouvelles technologies nous rendent-ils plus stupides? Plus intelligents? Changent-ils notre cerveau? Pour PC World, les fans d'iPhone, d'iPad, d'ebooks, etc., s'attendent à avoir les mêmes facilités dans la vie quotidienne que celles procurées par leurs gadgets préférés. L'utilisation de ces gadgets a carrément transformé les comportements de ces personnes qui oublient souvent que la vie ne vient pas avec une télécommande intégrée.

Quelques exemples de PC World:

Les problèmes de John Paone, le président de l'entreprise Bee Elevated Communication, qui utilise trop son enregistreur numérique:

«J'étais en train de conduire sur l'autoroute et j'ai vu un très drôle panneau d'affichage. Ma femme ne l'ayant pas vu, mon réflexe immédiat a été d'appuyer sur le bouton retour pour qu'elle le voit».

D'autres férus de ebooks ont du mal à lire un livre imprimé. C'est le cas de Dianne Smith:

«J'étais en train de lire un livre l'autre nuit, et je me suis demandée si quelque chose que je venais de lire n'avait pas déjà été référencé dans un chapitre précédent. J'ai subitement réalisé que je lisais un livre imprimé et que je devrais rechercher page par page, ça m'a fait rire de moi-même. Mais j'aime ce bon vieux plaisir de tourner les pages.»

Certains plus radicaux regrettent qu'il n'y ait pas de boutons «annuler» dans la vie. Le designer Josh Kelly, qui devrait passer un peu moins de temps sur Photoshop, raconte:

«Tous ceux qui travaillent avec un ordinateur sont devenus des habitués des raccourcis qui permettent d'annuler leur dernière action. J'ai littéralement vécu des situations, après avoir dit quelque chose au téléphone, ou après avoir pris un mauvais virage, où je me suis dit, je vais juste appuyer sur une touche pour annuler.»

Le Los Angeles Times dément au contraire l'idée que les nouvelles technologies affectent notre cerveau plus que d'autres, affirmant que Google ne rend pas stupide, PowerPoint ne détruit pas la littérature et qu'Internet n'affecte pas le cerveau:

«Il n'y a aucune preuve basée sur une expérience qui démontre que vivre avec les nouvelles technologies change fondamentalement l'organisation du cerveau. En fait, le cerveau change à chaque fois que nous acquérons une nouvelle compétence. Mais les nouvelles capacités s'appuie sur celle existant sans affecter le cerveau. On ne peut pas perdre notre capacité à être attentif comme on ne perd pas l'ouï, la vue ou la parole».

A LIRE EGALEMENT: Je lis sur le web donc je pense autrement; Pourquoi l'ebook ne remplacera jamais les livres papiers;

Photo: Mobile Maniac, Ménage à moi via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte