Monde

De la viande clonée vendue en Angleterre

Slate.fr, mis à jour le 05.08.2010 à 10 h 48

La vache folle était déjà née outre-Manche et cette information ne va sûrement pas améliorer l'image de la cuisine anglaise souvent moquée pour ses petits pois à la menthe ou sa kidney pie (tourte aux rognons). A nouveau, les procédés de l'industrie agro-alimentaire britannique sont sur la sellette. La FSA, l’agence en charge de la sécurité alimentaire, a annoncé le 4 août que du boeuf issu d'une vache clonée avait été vendu en Grande-Bretagne. Et le directeur de la FSA, Tim Smith, a reconnu qu'il ignorait la quantité de viande d'origine clonée arrivée sur le marché, et le nombre d'embryons clonés importés Outre-Manche. Cela n'empêche pas dans le même temps la FSA de continuer à défendre son système de traçabilité...

Cette sortie médiatique fait suite à une interview de l'International Herald Tribune, parue le 29 juillet, dans laquelle un fermier anglais disait produire et vendre du lait cloné. Depuis cette interview, la FSA a retrouvé la trace de deux boeufs nés au Royaume-Uni à partir d'embryons clonés aux Etats-Unis. Un de ces boeufs aurait été commercialisé (et donc probablement consommé) en juillet 2009, mais le deuxième aurait été repéré avant d'atterrir dans les assiettes britanniques.

D'après la FSA, il ne faudrait pas s'inquiéter, car selon une étude de 2005, le lait et la viande issus de bétail cloné ne seraient pas néfastes à la santé humaine. Toutefois, la communauté scientifique semble elle-même divisée. Le Telegraph évoque ainsi les positions opposées de deux spécialistes. Le premier, Peter Melchett, membre de la Soil Association, est convaincu que le clonage nuit à la diversité:

«400 scientifiques internationaux ont conclu qu'à l'avenir, nous devons cultiver de manière à accroître la diversité des cultures, et ceci afin d'améliorer la sécurité alimentaire. Nous devons aussi moins compter sur les engrais artificiels (fabriqués à partir de combustibles fossiles), étant donné que le pétrole devient plus rare et plus cher [...]Et si la dangerosité pour l'homme de la viande clonée n'est pas prouvée, cela ne signifie pas pour autant que sa consommation est sûre... La viande ou le lait clonés n'ont jamais été testés sur le long terme

Ian Wilmut, le créateur de "Dolly la chèvre", est lui convaincu que l'homme peut manger de la viande clonée sans aucun risque:

«La Food and Drug Administration, a effectué une analyse détaillée de tous les animaux clonés nés aux Etats-Unis avant 2007. Des analyses indépendantes ont analysé la composition du lait et de la viande provenant d'animaux clonés et de leur descendance. Leur sang a également été analysé. Ces mesures faites sur les clones ont été comparées avec celles d'animaux issus de la reproduction classique [...] Après des analyses approfondies, aucune différence n'a été trouvée entre les animaux sains clonés et des animaux génétiquement similaires, produites par la reproduction normale

En désaccord, les deux spécialistes se rejoignent sur un point: le bien-être de l'animal. Les mères portant des animaux clonés souffriraient davantage que les mères lambda, en raison du nom plus élevé de fausses couches, des difficultés de mise à bas...

Pas de risques, officiellement

En outre, la législation européenne semble très incomplète. Car en fait elle n'interdit que la vente de viande d'animaux clonés et pas celle d'un animal né de parents clonés.

Pour Corinne Lepage, citée par le New York Times, les questions sanitaires doivent aller de pair avec les questions éthiques:

«Même si aucun danger en matière de sécurité n'a encore été identifié concernant la viande produite par des animaux clonés, cette technique soulève de sérieuses questions sur le bien-être de l'animal, la réduction de la biodiversité ainsi que des préoccupations éthiques.»

Le Parlement européen a évoqué le sujet récemment et devrait sans doute assez rapidement interdire les aliments clonés.

Photo: Flank Steak by the wittenword.com via Flickr / CC Licence By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte