Economie

BP soupçonné de délit d'initié

Slate.fr, mis à jour le 04.08.2010 à 15 h 50

La Securities and Exchange Commission (SEC, l’organisme de régulation des marchés financiers américains) enquête pour savoir si BP s’est rendu coupable de délit d’initié en agissant sur la base d’informations non-publiques après la marée noire du Golfe du Mexique. L'existence de cette enquête a été révélées par des sources anonymes à l'agence Reuters.

Des responsables fédéraux seraient également en train de vérifier si l’entreprise a révélé tout ce qu’elle savait sur les risques associés au forage en eaux profondes avant l’explosion du 20 avril qui a provoqué la marée noire. Dans un rapport de 2009, BP reconnaissait que le forage était vulnérable aux «dangers naturels et autres incertitudes,» affirmant qu'une mauvaise gestion de ces risques «pourrait entraîner des blessures et même des morts, des dégâts environnementaux ou la perte de production et pourrait entraîner de la régulation, des responsabilités légales et une atteinte à notre réputation.» 

Des Commissions du Congrès américain, le département de la Justice et une Commission spécifique désignée par le Président enquêtent également sur la catastrophe écologique tandis que plus de 300 procès privés ont déjà été lancés contre la compagnie pétrolière. Reuters note qu’après n’avoir pas réussi à attraper les coupables de récents scandales financiers, la SEC veut adopter une ligne plus dure contre les délits commis par les entreprises. L’organisation a récemment accepté un accord amiable avec Goldman Sachs et a accusé deux milliardaires Texans de fraude la semaine dernière.

Photo: La plateforme pétrolière d'Oseberg dans les eaux norevégiennes, REUTERS/Scanpix Scanpix

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte