France

France.fr, tu le likes ou tu le quittes

Temps de lecture : 2 min

«France.fr, site complet et complexe, est momentanément indisponible.»

C'est l'annonce qui accueille les internautes tentant de se rendre sur France.fr, site lancé le 14 juillet dernier et tombé en rade le même jour. Challenges raconte que, plus de dix jours plus tard, le site a décidé de changer d'hébergeur, écartant Cyberscope au profit de Typhon. Et revient sur l'origine du désastre: début 2008, Bercy obtient l'adresse «www.france.fr», et décide de créer un site qui soit la vitrine du pays. La société Modedemploi est choisie après appel d'offres pour le réaliser, et y travaille depuis le 9 août 2009. Mais près d'un an et 860.000 euros après, le lancement est un échec.

Le site affiche de trop nombreuses pages introuvables et change sans prévenir de langues quand l'internaute clique de page en page. On accuse Drupal, le CMS utilisé pour développer le site qui peut amener à de gros plantages, la non réalisation de tests de montée en charge, qui permettent de mieux gérer les afflux massifs de visiteurs, ou encore l'hébergeur Cyberscope.

Challenges revient sur toutes les questions de l'affaire: Les sociétés sélectionnées pour monter le site sont-elles compétentes? Pourquoi avoir choisi Drupal? Pourquoi le site n'est-il toujours pas réparé? Quelle sera l'impact de cet échec sur l'image du pays?

A cette dernière question, le magazine répond de façon optimiste: grâce au buzz déclenché par ce lancement raté, le site est déjà en quatrième position quand on tape France sur Google, ce qui l'aidera à être bien référencé sans trop payer une fois qu'il sera de nouveau disponible. De nombreuses sociétés françaises spécialisées ont proposé leur aide à Bercy, même si le code des marchés publics rend compliqué d'accepter ces offres. En attendant, les internautes peuvent «Liker»: c'est la seule fonctionnalité qui reste disponible sur le site en chantier.

photo: capture d'écran de france.fr

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters