Culture

Woody Allen fait rejouer une scène 35 fois à Carla Bruni

Temps de lecture : 2 min

La nouvelle carrière d’actrice de Carla-Bruni Sarkozy a commencé de manière quelque peu laborieuse mardi 27 juillet dans les rues de Paris. La première dame de France a en effet dû rejouer une scène «simple» 35 fois sur le tournage du prochain film de Woody Allen, Midnight in Paris, selon le Daily Mail. Le réalisateur newyorkais ne lui demandait pourtant pas la lune: Carla Bruni-Sarkozy devait rentrer dans une épicerie et en ressortir avec une baguette de pain, sans dire le moindre mot, rapporte le tabloïd britannique, qui cite un curieux ayant assisté à la scène:

«Elle avait l’air d’avoir du mal à ne pas regarder droit vers la caméra, ce qui n’a pas vraiment fait bonne impression devant Woody Allen. Carla n’a visiblement qu’un rôle mineur dans le film, mais elle en a fait tout un plat. […] Woody Allen lui donnait des consignes sans arrêt, même faisait très attention à lui montrer beaucoup de respect, surtout qu’elle était entourée de gardes du corps.»

L’année dernière, lors de l’annonce de sa participation au film de Woody Allen, Carla Bruni-Sarkozy avait elle-même reconnu son manque d’expérience dans ce nouveau métier :

«Je ne suis pas du tout actrice. Peut-être que je serai absolument nulle mais je ne peux pas, dans ma vie, louper une occasion comme ça. Quand je serais grand-mère, je voudrais avoir fait un film avec Woody Allen. Woody Allen m'a gentiment demandé de ne pas faire de film avant le sien. Si jamais ça se concrétise, ce sera une expérience pour moi.»

Entre deux prises, la femme du Président français a bavardé longuement avec l’acteur américain Owen Wilson, l’interprète masculin principal du film, avec qui elle a tourné une scène le jour même. Le Parisien souligne que «Rachel McAdams, Adrien Brody, Marion Cotillard, Sonia Rolland, Gad Elmaleh et Manu Payet seront également à l’affiche de ce film qui raconte les vacances d’une famille américaine à Paris. Le scénario écrit par Woody Allen alterne images actuelles et flash-back, avec de nombreuses séquences dans la capitale des années 1920.» Le président Nicolas Sarkozy est arrivé sur le tournage avec son propre cortège de gardes du corps pour superviser la reconversion de sa femme.

Photo: Carla Bruni-Sarkozy pendant le défilé du 14 juillet 2010, REUTERS/Mal Langsdon

Slate.fr

Newsletters

«Synonymes» à l'assaut d'une impossible identité

«Synonymes» à l'assaut d'une impossible identité

En force et en vitesse, le troisième long-métrage de Nadav Lapid déclenche une tempête burlesque dans le sillage d'un jeune Israélien exilé volontaire à Paris.

Les convives au grand débat à l'Élysée, accessoires à la mise en scène de Macron

Les convives au grand débat à l'Élysée, accessoires à la mise en scène de Macron

La rencontre organisée par le président rappelle les entretiens entre Diderot et Catherine de Russie où le penseur ne servait que de caution à une souveraine déterminée à n'en faire qu'à sa tête.

Plusieurs musées refusent les dons de la famille Sackler, propriétaire d'un laboratoire d'opioïdes

Plusieurs musées refusent les dons de la famille Sackler, propriétaire d'un laboratoire d'opioïdes

La firme produit notamment l'OxyContin, un anti-douleur surpuissant qui tuerait plus de cent personnes par jour aux États-Unis.

Newsletters