Monde

Wyclef Jean candidat à la présidence d'Haïti?

Slate.fr, mis à jour le 28.07.2010 à 11 h 03

Alors que l’actuel président haïtien, Rene Preval, ne peut pas se présenter pour un troisième mandat, la star du hip-hop Wyclef Jean attend la finalisation de quelques détails administratifs avant la date limite de dépôt des candidatures, la semaine prochaine, pour annoncer sa candidature, rapporte le quotidien canadien Le Droit, qui cite une source anonyme «proche du gouvernement.»

«Mr. Jean, qui a été le leader du groupe de hip-hop The Fugees avant de s’embarquer dans une carrière solo, a émigré d’Haïti dans son enfance et a grandi à New York et dans le New Jerseyrapporte le National Post. «Depuis 2005, année où il a fondé la fondation Yéle Haïti, et surtout depuis le tremblement de terre, Mr. Jean est très impliqué dans la philanthropie, notamment en ce qui concerne l’éducation et les bourses d’études

Wyclef Jean n’a pas confirmé lui-même sa candidature. Après avoir sonné la cloche d’ouverture de la bourse du Nasdaq vendredi 23 juillet, le lauréat des Grammy Awards a été interrogée par un reporter de Fox Business sur son intention de se présenter, question à laquelle il a répondu, «Je dirais, à ce moment précis, non.» Un porte-parole de la fondation Yéle Haïti, qui a été critiquée en début d’année pour des dépenses douteuses, a refusé de commenter.

Wyclef Jean a écrit dans une tribune publié dans le Daily Mirror le weekend dernier: «Haïti a encore besoin de notre aide, plus que jamais. Les gens du monde entier ont fait de nombreuses promesses, et nous voulons que ces promesses soient tenues. Nous avons vu la situation de nos propres yeux, et nous avons écouté les autres.»

Pour le site Caraib Creole News, le chanteur prépare sa reconversion politique depuis longtemps à travers son engagement humanitaire, mais on peut s’interroger sur ses capacités à diriger un pays:

«A-t-il les moyens s’il était élu de diriger un pays qui sort d’une catastrophe aussi destructrice? […] On l’a vu Wyclef, n’a que des vagues conceptions sociales, cela ne surfît pas pour diriger une nation au passé aussi lourd. Le peuple haïtien, qui le reconnait comme un bienfaiteur est-il prêt à l’accepter comme président?»

Le vote aura lieu le 28 novembre prochain.  

Photo: Wyclef Jean en janvier 2010, REUTERS/Mike Segar 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte