Monde

La vidéo de l'attaque de la baleine contre le voilier

Slate.fr, mis à jour le 27.07.2010 à 10 h 28

Les photos d’une baleine franche de 10 mètres de long et de 40 tonnes sautant sur un voilier dans un accident qui s’est produit dimanche 18 juillet au Cap ont fait le tour du monde. Mais devant l’improbabilité d’un tel accident, certains avaient remis en cause l’authenticité des photos en se demandant s’il ne s’agissait pas d’un montage. Une vidéo diffusée par la chaîne CBS et sur Internet met fin aux suppositions en apportant la preuve spectaculaire que l’accident s’est bien produit.

Sur les photos qui ont circulé, le capitaine ne regarde pas dans la direction de la baleine au moment où celle-ci s’apprête à retomber sur le voilier, entraînant le scepticisme de certains. Une lectrice du blog Oupost du LA Times s’est également demandé pourquoi le navigateur ne regarde pas dans la direction de la baleine et a l’air si tranquille, et souligne que les ombres sur la photo n’ont pas l’air de coller.

La biologiste marine Michelle Wcisel du Dyer Island Conservation Trust faisait également par de ses doutes au site sud-africain News24, expliquant que les accidents de ce genre sont extrêmement rares:

«Si c’est vraiment ce qui s’est passé, c’est un évènement extrêmement rare. Il [le voilier] était au mauvais endroit au mauvais moment. La baleine n’avait probablement aucune idée que le voilier était là. Quand nous partons étudier les baleines et qu’elles s’approchent, nous allumons les moteurs et elles peuvent nous entendre, mais comme il s’agit d’un voilier, la baleine ne l’a peut-être pas entendu du tout.»

Les deux occupants du bateau n’ont pas été blessés, et la baleine est repartie dans les profondeurs, mais les dégâts s’élèvent à 13.000 dollars. Ralph Mothes, un des deux passagers, raconte: «C’était vraiment incroyable mais très effrayant. On l’avait repérée à 100 mètres en pensant que c’était tout, mais soudain elle était juste au dessus de nous.» Mais les autorités sud-africaines ne sont pas persuadées par la version des rescapés, soupçonnés d’avoir harcelé la baleine.

Une enquête sur l’accident a été ouverte par le département des Affaires environnementales et du tourisme, rapporte le Independent Online. Des employés d’une compagnie qui propose des sorties en bateau pour voir les baleines ont en effet déclaré avoir vu un bateau naviguer volontairement vers une baleine peu avant l’accident, alors que la loi interdit de s’approcher à moins de 300 mètres des animaux.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte