Monde

BP promet d'arrêter le Photoshop

Temps de lecture : 2 min

Pour la deuxième fois en deux jours, des responsables de BP ont été attrapés la main dans le sac à utiliser des images retouchées digitalement des efforts de la compagnie pétrolière pour endiguer la marée noire du golfe du Mexique. Lundi 19 juillet, AMERICABlog a dénoncé une photo du centre de gestion de crise de BP, qui avait été retouchée de manière flagrante avec le logiciel Photoshop pour donner l’impression que les employés étaient en train de travailler à une solution pour la marée noire.

Le lendemain, la compagnie a été de nouveau prise la main dans le sac après avoir posté une photo modifiée du golfe prise depuis un hélicoptère. L’image, qui montre des tours de contrôle flottantes, de l’eau d’une couleur étrange et de mystérieux bateaux volatilisés, est la dernière d’une série noire de gaffes dans la communication de BP.

En plus des problèmes de Photoshop basiques (que le site Gizmodo énumère un par un), TechDirt souligne qu’en zoomant sur les panneaux de contrôle de l’hélicoptère, on peut voir que «les portes et la rampe sont ouvertes et que le frein de stationnement est enclenché,» alors que l’appareil est censé être en vol.

Dans un communiqué repris par le Telegraph jeudi 22 juillet, BP a reconnu que son «département photographique utilise Photoshop pour éditer des images que nous mettons sur le site de réponse au golfe du Mexique de bp.com.» Un porte-parole de l’entreprise a également promis que BP allait désormais «s’abstenir de faire du copier-coller» et avait donné de nouvelles consignes sur la question à ses employés, et a déclaré que les photos originales et modifiées ont été postées sur la page Flickr de la compagnie à des fins de comparaison. On peut y lire: «Bien que BP soit une entreprise privée, nous avons ordonné au photographe qui a crée les images de s’abstenir de faire du copier-coller à l’avenir et de respecter les standards de bonnes pratiques de la photo journalistique

En réactions aux images trafiquées, AMERICABlog a plaisanté, «je pense que si vous faites de la fausse gestion de crise, autant faire une fausse photo de votre centre de gestion de crise.»

Photo: La plateforme de forage Develoment drill 3 de Transocean dans le Golfe du Mexique / Reuters

Slate.fr

Newsletters

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

Le Brésil reste le Brésil, même pendant les trois semaines séparant les deux tours de l'élection présidentielle. Mais cette fois, la tristesse a envahi les visages.

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

En mars 2015, sur un coup de tête, Norm Diamond s'est rendu à une première vente d'objets d'occasion chez un particulier. Au cours des quinze mois qui ont suivi, ce photographe a visité plusieurs centaines de ventes à Dallas (Texas), où il...

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Si la vente et la détention de cannabis sont désormais autorisées au Canada, sa promotion reste interdite.

Newsletters