Life

Le casse-tête des inventeurs

Slate.fr, mis à jour le 03.08.2010 à 16 h 44

La facilité de trouver du matériel de fabrication à moindre coût ainsi que la disponibilité des outils informatiques pour le design font que de plus en plus de personnes peuvent aspirer à devenir des Géo Trouvetout... jusqu'au moment où il leur faut obtenir un brevet ou même vendre leurs créations. 

Trouver un brevet requiert de l'argent du temps et de la persévérance, explique Popular Mechanics. Richard Beem, un avocat spécialisé dans le droit des brevets, a recensé pour le site les erreurs commises par les inventeurs dans le processus de reconnaissances de leurs inventions. Il ajoute que 90% des demandes de brevet sont rejetées parce qu'elles n'apportent pas de nouveautés par rapport à ce qui existe déjà. L'inventeur doit donc donner le plus de détails possibles sur l'originalité de sa création.

«C'est une erreur de vouloir breveter une invention qui est encore au stade de concept. Les inventeurs manquent d'objectivité et d'expérience. Soit leurs descriptions sont trop générales, soit elles sont trop restrictives. Un dossier bien ficelé doit capter l'essentiel et donner les détails qui le distinguent des inventions antérieures. Pour cela, il faut être conseillé par un avocat.»

Après l'étape de la  licence, Popular Mechanics rapporte qu'il est également difficile de vendre une invention, prenant un créateur en exemple:

«Il avait prématurément présenté son invention, un PromMiter-100 digital meter gauge. Après un échec, il a affiné la conception, en améliorant la précision du calibrage. Lors de l'exposition suivante, il l'a vendu».

Techcrunch donne des informations intéressantes sur des pays où les brevets ne sont pas très à la mode. Selon le site, certaines entreprises américaines, pas trop intéressées par les marchés des pays émergents, ne songent pas à y breveter leurs inventions. C'est le cas d'Apple dans des pays comme le Pérou, le Ghana ou l'Equateur, où l'iPhone ne dispose pas de brevet. N'importe qui pourrait donc créer l'équivalent du téléphone dans cette Patent-Free Zone sans risquer de poursuites judiciaires. Ou profiter de toutes les technologies occidentales existantes sur un problème comme le filtrage d'eau pour apporter davantage d'eau potable à un pays qui en a besoin.

Photo: Portable Steam Engine / Ellenm1 via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte