Monde

Les produits d'entretien causent-ils des cancers du sein?

Temps de lecture : 2 min

Selon des chercheurs de l'institut Silent Spring et de l'université de Boston (Massachusetts), les femmes utilisant certains produits d'entretien auraient deux fois plus de risques d'avoir un cancer du sein. Sont notamment visés les assainisseurs d'air, les anti-moississure et les insectifuges.

Pour tirer ces conclusions, précisées par The Independent, les scientifiques américains ont demandé à des patientes atteintes d'un cancer du sein, puis à des femmes en bonne santé, d'établir une liste des produits ménagers utilisés par le passé. En comparant les témoignages, les scientifiques ont remarqué que les femmes malades utilisaient des produits contenant des substances potentiellement dangereuses: les phtalates, les parfums synthétiques... Et par la suite, une expérience sur des rongeurs aurait confirmé la thèse avancée.

Cette étude, une première du genre selon ses auteurs, est contestée par une partie de la communauté scientifique. Pour Breast Cancer Research UK et Breakthrough Breast Cancer, connus pour leurs campagnes comme la cigarette, l'enquête serait «biaisée». Jessica Harris, responsable de la communication du Breast Cancer Reaserch UK, reproche ainsi aux scientifiques leur partialité:

«Chez les femmes craignant les produits chimiques, l'enquête a montré le lien entre les produits incriminés et le cancer du sein. Mais pas chez les femmes ne doutant pas de ces mêmes produits.»

Clare Dimmer, présidente des syndicats du Breast Cancer UK, conseille tout de même d'utiliser ces produits «prudemment».

Photo: Maid Cafe Collection, Antonio Tajuelo via Flickr CC License by

Newsletters

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d'officiers biélorusses

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d'officiers biélorusses

Les militant·es anti-Lukashenko estiment que les forces de l'ordre ne doivent plus être anonymes.

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

L'histoire d'une professeure américaine blanche qui a fait semblant d'être noire pendant des années révèle les écueils d'un certain identitarisme.

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

L'université de Californie du Sud a suspendu un professeur de management qui a prononcé un mot en chinois - «ne-ga» - jugé trop proche du mot nègre en anglais.

Newsletters