Monde

La loi anti-burqa contraire à l'esprit britannique

Slate.fr, mis à jour le 20.07.2010 à 15 h 35

En France, la loi visant à interdire le port de la burqa ou du niqab dans tout l'espace public a été adoptée le 13 juillet dernier à l’Assemblée nationale. Mais l’inquiétude au sujet de la burqa semble avoir dépassé les frontières françaises. En Espagne, le Premier ministre José Luis Zapatero s'est résolu mi-juin à déposer un projet de loi qui prévoit d’interdire le port de la burqa dans les lieux publics. Le Guardian rapporte que cette loi a créé des émules en Grande-Bretagne. Le député du parti conservateur britannique, Philip Hollobone, a déposé un projet de loi similaire. Et la population y semble plutôt favorable. D’après un sondage réalisé par YouGov la semaine dernière et cité dans le Telegraph, 67% des électeurs britanniques se sont déclarés favorables à une interdiction du voile intégral. Pourtant, il est peu vraisemblable qu'une telle loi passe en Grande-Bretagne.

Le ministre de l’immigration, Damian Green s’y est lui montré très fermement opposé. Selon lui, une telle loi n’est pas «compatible avec une société tolérante». Il a déclaré qu'interdir la burqa était «unbritish» -contraire à l’esprit britannique:

«Personnellement, je pense que dire aux gens ce qu’ils peuvent porter et ce qu’ils ne peuvent pas porter, s’ils marchent dans la rue est plutôt contraire à l’esprit britannique.»

Et d’ajouter:

«Il y a des moments où il doit être possible d’identifier quelqu’un clairement, et où l’on doit voir le visage mais il est très peu probable et peu souhaitable que le parlement britannique passe une telle loi dictant aux gens la manière dont ils doivent se vêtir.»

Pour défendre sa position, le ministre s’est appuyé sur un argument souvent avancé en France par les opposants à la loi. Il invoque le fait que la burqa touche une minorité de femmes en Grande-Bretagne. En France par exemple, le phénomène est également marginal. Leur nombre est estimé à 2000.

La question du port de la burqa dans les lieux publics est aujourd'hui débattue à travers l'Europe. En plus de la France, de la grande-Bretagne ou encore de l'Espagne, le parlement belge  a voté une loi interdisant ce vêtement en avril dernier tandis que le Néerlandais Geert Wilders avait proposé une loi en ce sens aux Pays-Bas en 2006, sans succès cette fois.

Photo: En Jordanie, en 2006. Ali Jarekji / Reuters

A lire également l'ensemble de nos articles sur le sujet ici.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte