Life

Les téléphones portables sont des nids à microbes

Slate.fr, mis à jour le 19.07.2010 à 13 h 32

Julie by Mark Sebastian, via Flickr, Licence CC

Julie by Mark Sebastian, via Flickr, Licence CC

Il est peut être temps que les étudiants en médecine se spécialisent en «soins électroniques». Les téléphones portables, les claviers d'ordinateur et des objets d'utilisation courante sont des vecteurs de bactéries, de dangereux nids à microbes capables de transmettre diverses infections.

L'Express rapporte qu'une étude de l'Université de Manchester a révélé que le combiné téléphonique contiendrait cinq cent fois plus de bactéries... qu'un siège de toilettes! Les chercheurs expliquent cette découverte qui pourrait sembler paradoxale:

«Le mobile, manipulé par des mains pas toujours propres,comporte d'avantage de bactéries de peau que n'importe quel objet, à cause de la chaleur générée par le téléphone, parfaite pour leur développement. Ces bactéries sont gardées bien au chaud dans nos sacs et nos poches»

Dans un univers hospitalier, ces objets sont encore plus néfaste. Selon l'Express, des chercheurs turcs de l'université d'OndokuzMayis ont ainsi découvert des microbes sur presque 95% des téléphones portables des médecins et infirmiers.

20minutes.fr a mis le téléphone en tête de son glossaire des objets que nous manipulons tous les jours sans prendre conscience de leur toxicité, le décrivant comme «une usine à germes que vous passez votre temps à vous frotter contre la bouche alors qu'elle contient 500 fois plus de microbes que la lunette des toilettes».

Mais le clavier de l'ordinateur n'est pas  plus propre. Il est lui aussi plus sale qu'une lunette de toilettes, et peut même causer des intoxications alimentaires, explique le site.

Le sac à main dans lequel traine toutes sortes d'objets est tout aussi contaminé que le portable et le clavier. Sans oublier la télécommande, l'éponge dans la cuisine, la poignée de porte des toilettes, le pot de crème hydratante, la barre du métro, le tube de baume ou de rouge à lèvres, etc.

Le nettoyage régulier des claviers d'ordinateur et des téléphones portable peut permettre d'éloigner les bactéries, mais le Hamilton Spectator rappelle que le meilleur moyen d'y faire face reste de se laver les mains.

Photo Julie by Mark Sebastian, via Flickr, Licence CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte