Culture

Vers la mort du direct à la radio?

Temps de lecture : 2 min

Vous rentrez de soirée/vous avez une insomnie, vous allumez la radio, et vous vous sentez tout de suite moins seuls à vous dire que l'animateur est là, lui, à s'exciter au micro avec une prétendue forme olympique pendant que tout le monde dort. Hélas! Libération détruit le mythe en nous révélant la lente mort du direct pour un nombre croissant de radios françaises.

Le direct est mourant, vive...le voice track, l'outil de la «radio en boîte», le tabou des stations françaises. Le voice track permet à des radios de sous-traiter l'animation de leur antenne...«la radio ment à l'auditeur, en lui faisant croire que l'animateur est en direct et sur place, en studio» raconte Sylvain Knidler, un voice tracker qui anime des radios musicales normandes, iséroises, sarthoises...depuis chez lui. Ordis, micros, casques et tables de mixage lui permettent d'enregistrer «les rappels de fréquence, les infos, les lancements de morceaux, jusqu'à des émissions clé en main» pour les radios clientes qui les diffusent ensuite en temps voulu.

Le quotidien de l'«animateur pigiste» détaillé par Libération est une plongée dans un métier méconnu, comme l'est aussi le marché du voice track, que se partagent une poignée de sociétés et des dizaines de prestataires. Il faut s'y résoudre, «l'animation d'un grand nombre de petites musicales est assurée par des voix préenregistrées, sans le frisson du direct».

«L'auditeur est persuadé qu'il écoute un animateur du cru, alors qu'il habite à 500 bornes et n'a jamais mis les pieds dans la région, ni dans les studios».

Désillusion...et défense des voice-trackers, qui ne voient pas ce qu'il y a de choquant: «La radio, c'est de l'imaginaire. Qu'on le fasse du Pas-de-Calais, des Pyrénées ou de Paris, c'est la même sincérité». C'est la mort du métier, ou cela permet «aux petites radios d'avoir des bons animateurs»? Certaines radios se l'interdisent, mais quand il faut bien prendre des vacances, difficile de résister à la facilité du voice track...est-ce le cas de votre radio préférée? A vérifier sur Libé.

Photo: WU Wire/ghindo via Flickr License CC by

Slate.fr

Newsletters

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Les entrées de «Rien à perdre», biopic du fondateur de l'Église universelle du Royaume de Dieu, battent des records. Mais presque aucun spectateur ne va voir le film.

Pour protester contre l'élitisme d'un projet culturel, des artistes construisent une fontaine composée de 240 pénis

Pour protester contre l'élitisme d'un projet culturel, des artistes construisent une fontaine composée de 240 pénis

À l'intérieur de l'oeuvre? Des toilettes publiques qui actionnent la fontaine lorsque quelqu'un tire la chasse d'eau.

Cannes 2018, jour 11: derniers feux de la Croisette et fils conducteurs

Cannes 2018, jour 11: derniers feux de la Croisette et fils conducteurs

Après la présentation des derniers films sélectionnés au Festival, vue d’ensemble sur certaines tendances d’une édition globalement réussie.

Newsletters