Monde

5 milliards de cartes SIM dans le monde

Slate.fr, mis à jour le 16.07.2010 à 12 h 18

Nous sommes 6,8 milliards... elles sont 5 milliards. Les cartes SIM en activité dans le monde ont atteint ce chiffre à la fin de la semaine dernière, d'après Ericsson, le plus grand constructeur de réseaux de téléphonie mobile au monde. Les Echos analysent cette progression impressionnante de la téléphonie mobile.

6,8 milliards d'hommes pour 5 milliards de carte SIM, cela ne veut pas dire que 5 milliards d'hommes sur les 6,8 en possèdent une, puisque dans certains pays, «notamment dans les pays développés, des consommateurs peuvent posséder plusieurs cartes SIM afin de jouer avec les tarifs les plus intéressants, voire avoir deux téléphones, l'un professionnel et l'autre personnel», explique les Echos.

La croissance de la téléphonie mobile est toutefois sans égal. Ce serait même «la technologie qui s'est développée le plus vite dans l'histoire de l'humanité», d'après l'International Telecommunications Union (ITU), liée à l'ONU.

La rapidité de la progression décrite par les Echos est fascinante. Il y a 10 ans, on comptait seulement 720 millions de cartes SIM. En automne 2008 on passait la barre des 4 milliards: il y a moins de 2 ans!
Actuellement Ericsson estime que 2 millions de nouvelles cartes SIM sont activées chaque jour.

Les moteurs de cette croissance? La Chine, l'Inde, le Brésil, la Russie, l'Indonésie. Sur les 2 milliards de cartes SIM activées dans le monde entre la fin 2006 et la fin 2009, plus de 1,6 milliard l'ont été dans des pays en voie de développement, selon l'ITU. Les Echos multiplie les statistiques pour démontrer l'ampleur de la croissance.

Africascopie

Si 60% des Chinois ont un mobile, moins de 40% des Africains en possèdent un. Mais l'Afrique rattrape son retard à toute allure. «La téléphonie mobile permet à ceux qui n'ont pas accès à une banque ou qui ne peuvent pas disposer d'un compte bancaire de transférer de l'argent. Elle permet aux pêcheurs et aux agriculteurs de se tenir rapidement au courant des prévisions météorologiques», explique Ericsson.

«La folie du mobile» en Afrique est racontée en sons et images par Africascopie, un webdocumentaire du monde.fr. A commencer par l'histoire de ce malien qui relate l'arrivée des premiers portables, et le jour où il a troqué les ceintures qu'il vendait sur le marché de Bamako contre des cartes SIM Orange qui font son succès aujourd'hui. 

Photo:  SIM card/warrenski via Flickr License CC by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte