Life

L'Argentine légalise l'union gay

Slate.fr, mis à jour le 15.07.2010 à 14 h 18

Le débat a duré plus de 15 heures. Finalement, à 4 heures du matin dans la nuit du 14 au 15 juillet, les parlementaires argentins ont voté la légalisation du mariage homosexuel, à 33 votes pour et 27 votes contre. C'est une première. La ville de Mexico avait franchi le pas en décembre 2009, mais c'est la première fois qu'un pays d'Amérique Latine légalise le mariage homosexuel.

Une journaliste du quotidien de gauche le plus important de Buenos Aires, Pagina 12, a assisté au débat, et décrit un «va-et-vient» permanent d'une discussion qui a été «comme le calque de toutes les différentes phases du débat qui a eu lieu depuis trois mois dans les réunions de commission».

Une simple formule modifiée dans le Code Civil –«les contractants» remplace «mari et femme»– permet aux couples homosexuels d'avoir accès aux mêmes droits que les couples hétérosexuels: sécurité sociale, allocations ou jours de congé liés à la vie familiale.

«C'est un jour historique» s'est exclamé le chef du groupe des «kirchneristas» au pouvoir, Miguel Pichetto. «C'est la première fois qu'on légifère pour les minorités».

C'est donc la fin de 3 mois de débat dans cette commission parlementaire, mais aussi de 3 ans de campagne de la communauté gay et lesbienne et du long bras de fer entre le gouvernement de centre-gauche, qui soutenait le texte, et l'Eglise catholique, très influente en Argentine (91% de la population se dit catholique).

A l'extérieur du Parlement, des dizaines de milliers de manifestants, les uns favorables à l'union gay, les autres farouchement opposés, ont attendu, slogans et pancarte aidant, les quinze heures nécessaire aux parlementaires pour se mettre d'accord.

Pour un récit du même débat, mais avec une réserve évidente, l'article du jumeau de droite de Pagina 12, la Nacion donne également une bonne idée de la tension du débat, en insistant sur les arguments contre, et en légendant la photo de l'extérieur du Congrès : «Les opposants à l'union gay étaient tous réunis ce soir là».

Et pour un aperçu de ce peut donner un débat polémique en version argentine, le discours fiévreux du directeur de théâtre homosexuel Pepe Cibrian Campoy qui a enflammé le sénat le 1er juin pour défendre le mariage homosexuel

Photo: Chris and his lover/ Tim Psych via Flickr CC License by 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte