Life

Les 21 cocktails les plus caloriques

Slate.fr, mis à jour le 15.07.2010 à 11 h 33


Il fait 35 degrés, vous cherchez désespérément à vous rafraîchir, alors au moment de commander le cocktail salvateur, les calories sont franchement votre dernier souci. C'est sans compter les conseils -rabat-joie?- du Daily Beast, qui a décidé de classer par densité calorique 21 cocktails classiques afin de déterminer lequel «convient à votre régime d'été, et lequel a toutes les chances d'agrandir votre bikini».

«Lequel de la margarita ou de la Piña Colada est le Diet Coke du cocktail, lequel est le Big Mac?»

Le Daily Beast voulant vous mener dans le droit chemin, le classement va du cocktail le moins calorique au plus calorique. Sur la première marche du podium, le Mimosa, populaire aux Etats-Unis, pas vraiment connu en France: l'association de champagne et de jus d'orange vaut 85 calories. Sur la seconde marche, le Bloody Mary, avec 123 calories. Suivent la Margarita en 5ème position, le Mojito en 9ème, la Piña Colada en 14ème, le Sex on the Beach en 17ème.

Et le titre de Big Mac du cocktail revient... au Long Island Ice Tea. Gin, Vodka, Rhum Blanc, Tequila, Cointreau, un peu jus de citron et une goutte de Coca-Cola... On comprend qu'avec cette longue liste d'alcools on atteigne vite les 274 calories.

Toutes les recettes sont celles de l'Association Internationale des Barmens, les calories ont été calculées à l'aide de leur Drinks Mixer et pour des verres de taille normale. Donc en toute rigueur mathématique si une margarita classique est à 200 calories, cela ne veut pas dire que celle que vous vous préparez dans votre carafe le sera aussi...

Finalement le classement est plutôt rassurant, quand on sait qu'un cookie aux pépites de chocolat accompagné de glace et de chantilly atteint allégrement les 1.660 calories. Mais le Daily Beast vous prévient quand même qu'en «enchaînant deux, trois ou quatre cocktails le compteur des calories peut facilement afficher 1.000».

Les femmes, qui préfèrent les cocktails sucrés pour des raisons scientifiquement expliquées, ont tendance à se méfier de la bière... est-ce le bon calcul?
D'après une étude française menée au CHU Bichat Claude-Bernard à Paris et par le Centre d'information scientifique sur la bière (CISB) et relayée par Lci.fr, «la consommation modérée de bière (500 ml par jour), prise au cours d'un repas, dans le cadre d'une alimentation libre, ne modifie pas significativement le poids de jeunes femmes en bonne santé». Voilà une bonne nouvelle.

Photo : Good looking cocktails/Kirti Poddar via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte