Life

Milo, l'enfant virtuel

Slate.fr, mis à jour le 15.07.2010 à 14 h 23

Les conférences TED sont souvent l’occasion de prendre des bonnes claques dans la figure. Slate ne saurait trop vous conseiller de vous abonner à ce programme et à regarder les vidéos de ces causeries — en anglais, mais parfois sous-titrées en français — sur la technologie, le divertissement et le design. Le rendez-vous britannique, qui se tient jusqu’au 16 juillet à Oxford, a notamment permis au gourou anglais du jeu vidéo Peter Molyneux de donner mardi un aperçu plus que conséquent sur sa dernière création : Milo, l’enfant virtuel, qu’il avait déjà présenté il y a un an.

Au cours de sa conférence, ce responsable de Microsoft a expliqué comment ce personnage allait interagir avec les joueurs, via le périphérique pour la X-Box, Kinect (ex projet Natal). Cet outil (caméras, micros et capteurs) interprète les intentions des joueurs. Mieux ou plus ambitieux, selon Molyneux, Milo n’est pas un simple jeu vidéo. C’est un véritable enfant virtuel, qui fait des bêtises et surtout apprend de ses parents, a-t-il expliqué au public:

«La personnalité de Milo change en permanence. Il n’y aura pas deux Milo identiques, car vous façonnez un esprit humain. Certaines choses que vous ferez changeront le cours de sa vie. Son esprit habite dans le nuage : quand des millions de personnes l’utiliseront, il deviendra encore plus intelligent.»

Milo, qui est capable de vous reconnaître après avoir passé 45 minutes avec vous, est donc réplique de «AI», le film de Steven Spielberg, adaptée sur écran, avec les technologies de Microsoft et l’intelligence artificielle développée par les studios Lionhead de Molyneux. C’est d’ailleurs au cinéma, qu’il trouvait nul parce qu’il n’impliquait pas assez les spectateurs, qu’il a pensé en créant Milo, .

«Je veux révolutionner l’art du récit», a t-il dit. Ni plus ni moins.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte