France

Bettencourt: comment Le Monde a refusé les enregistrements de Metzner

Temps de lecture : 2 min

Pascale Robert-Diard, journaliste au Monde, revient en détail sur son blog «Chroniques judiciaires» sur les raisons qui l’ont poussée à refuser les enregistrements pirates publiés ces dernières semaines par Le Point et Mediapart, et qui ont déclenché l’affaire Woerth. Elle raconte comment Me Olivier Metzner, avocat de Françoise Bettencourt-Meyers, l’a contactée à la mi-juin lors d’une suspension d’audience du procès de Jérôme Kerviel, dont il est également l’avocat:

«Il me dit disposer d’enregistrements pirates d’un majordome de Liliane Bettencourt et m’indique que ceux-ci sont accablants sur l’état de vulnérabilité de la milliardaire. […] Il n’est alors question ni d’Eric Woerth, ni de financement politique, ni de fraude fiscale.»

Pascale Robert-Diard comprend tout de suite l’objectif de l’avocat à quelques jours du début du procès Banier-Bettencourt, les journalistes étant en permanence sollicités lors des procès importants «pour épouser leur thèse [des avocats] et s’en faire l’écho dans leurs médias respectifs.» Autre réticence pour la chroniqueuse judiciaire du quotidien, les enregistrements «sont pirates et constituent une violation de l’intimité de la vie privée». En rendant public ce matériel «pirate» grâce à la lessiveuse médiatique, l'avocat peut ensuite s'en servir.

La journaliste poursuit: «je ne saisis pas en revanche quel est l’intérêt du journal à entrer, à ce prix, dans ce qui n’est alors pour moi, qu’un épisode supplémentaire de la guerre que se livrent par médias interposés Françoise Meyers-Bettencourt et Liliane Bettencourt», avant de conclure:

«Ce n’est que la semaine suivant cette conversation, en découvrant les extraits publiés par Mediapart et Le Point, que je réalise l’ampleur de l’affaire que recélaient ces enregistrements pirates. Voilà.»

A LIRE AUSSI: «Olivier Metzner, avocat d'affaires» ; «JM Colombani: le pari risqué de Nicolas Sarkozy» ;

Photo: Black box flight recorder, edvvc via Flickr CC License by

Olivier Metzner, avocat d'affaires

Slate.fr

Newsletters

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Le jour où j'ai voté Chirac

Le jour où j'ai voté Chirac

Journalistes et contributeurs de Slate.fr se souviennent du 21 avril 2002 et du second tour pas tout à fait comme les autres de l'élection présidentielle.

Newsletters