Culture

Peut-on représenter Mandela mort?

Slate.fr, mis à jour le 13.07.2010 à 16 h 25


Peut-on représenter mort Nelson Mandela, icône de la liberté, de la lutte contre l'apartheid? Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, l'ANC a répondu non.

Une peinture représentant l'ancien président sud-africain décédé et subissant une autopsie a provoqué son indignation, alors que l'artiste affirme qu'il s'agissait plutôt d'un hommage, rapporte BBC News. Dans un communiqué le parti a déclaré:

«L'ANC est choqué et condamne vigoureusement le tableau intitulé Mandela mort, qui est une atteinte à la dignité de Mandela»

«Dans la société africaine, c'est un acte de sorcellerie de tuer une personne vivante comme dans cette oeuvre d'art» , a déclaré Jackson Mthembu, le porte-parole de l'ANC.

L'artiste Yuill Damaso s'est défendu de toute intention irrespectueuse, en déclarant notamment à la BBC:

«Nelson Mandela est un grand homme, mais il n'est qu'un homme... la mort de Mandela est quelqu'un chose auquel nous devrons faire face, tous»

Le tableau «montre la chair et les os de Mandela, ce qui prouve qu'il est un homme, comme chacun d'entre nous», a-t-il encore déclaré au journal Saturday Star.

Le tableau, inspiré de la Leçon d'anatomie du Docteur Tulp de Rembrandt (1632), montre Mandela nu et allongé sur la table d'autopsie tandis que le jeune Nkosi Johnson, un enfant icône de la lutte contre le sida, mort à l'âge de 12 ans en 2001, coupe dans les chairs de l'ancien président, sous le regard de l'archevêque Tutu et des ténors de la politique sud-africaine, parmi lesquels Jacob Zuma, Thabo Mbeki et Frederik de Kler.

Le blog de Libération Posts Afrique s'interroge sur les enjeux de cette polémique.

Alors que le porte parole de l'ANC a déclaré «c'est aussi atteindre à la dignité de Tata (grand-père) Mandela que de le montrer nu, exposé aux regards de curieux, dont certains ont vu leurs idéaux d'apartheid mourir avant eux», Post Afrique voit là un signe de persistance des tensions:  «Le mot "apartheid" est lâché. Sous-entendu: parce qu'il n'a pas été exécuté par un Noir, le tableau est soupçonné de racisme».

L'unité et la réconciliation apparentes apportées par la Coupe du monde de football semble s'évanouir avec cette polémique «qui en dit plus long sur l'atmosphère parfois pesante qui peut prévaloir en Afrique du Sud» selon le blog. L'après Coupe du monde commence fort.

Photo: Nelson Mandela, Wikimédia Commons

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte