Tour de France des plus beaux lieux abandonnés

La discipline un peu clandestine de l'urbex, l'exploration urbaine, multiplie les adeptes dans le monde et fait désormais l'objet d'un livre consacré à l'Hexagone: Urbex, 50 lieux oubliés et abandonnés en France. Dans ce premier guide national, l'urbexer Timothy Hannem répertorie les photos envoûtantes de manoirs, hôpitaux, églises, écoles, orphelinats ou piscines oubliées. L'auteur livre aussi ses expériences et ses anecdotes sincères et insolites, en respectant l'une des règles d'or de l'urbex: ne pas dévoiler les adresses des lieux (ni même la région). Les plus curieux entreprendront leurs propres recherches.

Pension Inondée | Passionné depuis son enfance par l'exploration urbaine, Timothy Hannem a déjà à son actif des centaines de photos. «Pour choisir les photos de ce livre, j'ai bien sûr préféré les plus jolies à regarder parmi celles que je publie sur mon site, mais aussi celles qui avaient une histoire intéressante ou pour lesquelles je pouvais raconter ce que j'avais ressenti et ce qui avait pu m'arriver d'amusant et d'insolite.» 

Pension Inondée | Passionné depuis son enfance par l'exploration urbaine, Timothy Hannem a déjà à son actif des centaines de photos. «Pour choisir les photos de ce livre, j'ai bien sûr préféré les plus jolies à regarder parmi celles que je publie sur mon site, mais aussi celles qui avaient une histoire intéressante ou pour lesquelles je pouvais raconter ce que j'avais ressenti et ce qui avait pu m'arriver d'amusant et d'insolite.» 

Crédit: Timothy Hannem
Domaine des Trois Colonnes | «Me balader seul, c'est encore ce que je préfère. J'ai davantage de sensations et d'adrénaline. Je me sens plus vivant, comme un animal à l'affût des moindres bruits, des moindres odeurs et de là où je pose le pied. Je suis à la fois zen, paisible, et en alerte.»

Domaine des Trois Colonnes | «Me balader seul, c'est encore ce que je préfère. J'ai davantage de sensations et d'adrénaline. Je me sens plus vivant, comme un animal à l'affût des moindres bruits, des moindres odeurs et de là où je pose le pied. Je suis à la fois zen, paisible, et en alerte

Crédit: Timothy Hannem
Domaine des Trois Colonnes | «Ce que je recherche en découvrant ces endroits abandonnés, ce sont des histoires à reconstituer comme les pièces d'un puzzle. Généralement, on ne trouve rien sur internet à propos de ces lieux qui dépérissent, alors j'aime beaucoup faire des recherches historiques pour en savoir davantage.» 

Domaine des Trois Colonnes | «Ce que je recherche en découvrant ces endroits abandonnés, ce sont des histoires à reconstituer comme les pièces d'un puzzle. Généralement, on ne trouve rien sur internet à propos de ces lieux qui dépérissent, alors j'aime beaucoup faire des recherches historiques pour en savoir davantage.» 

Crédit: Timothy Hannem
Domaine des Trois Colonnes | «Pour protéger les bâtisses désertées, je ne dévoile jamais leur localisation. Ces lieux ne m'appartiennent pas, je ne voudrais donc surtout pas que par ma faute, ils soient tagués ou pillés». D'ailleurs dans le livre, quelques indices se glissent dans les descriptions de l'auteur. Un clin d'oeil aux explorateurs urbains les plus avisés.

Domaine des Trois Colonnes | «Pour protéger les bâtisses désertées, je ne dévoile jamais leur localisation. Ces lieux ne m'appartiennent pas, je ne voudrais donc surtout pas que par ma faute, ils soient tagués ou pillés». D'ailleurs dans le livre, quelques indices se glissent dans les descriptions de l'auteur. Un clin d'oeil aux explorateurs urbains les plus avisés.

Crédit: Timothy Hannem
Château Chocolat | «Ce qu'aime les gens en découvrant ces photos un peu effrayantes, c'est le fait de découvrir ces trésors oubliés du patrimoine, mais aussi d'imaginer l'histoire qui a pu s'y dérouler. Car le cerveau humain fonctionne comme ça, il prend plaisir à se faire peur de temps en temps.»

Château Chocolat | «Ce qu'aime les gens en découvrant ces photos un peu effrayantes, c'est le fait de découvrir ces trésors oubliés du patrimoine, mais aussi d'imaginer l'histoire qui a pu s'y dérouler. Car le cerveau humain fonctionne comme ça, il prend plaisir à se faire peur de temps en temps.»

Crédit: Timothy Hannem
Maison de l'Ambassadeur | «Parfois, des personnes qui ont reconnu en photos un endroit qu'elles connaissaient autrefois m'ont contacté pour me proposer de revenir sur les lieux avec elles afin de me raconter ce qu'était le bâtiment à l'époque et comment la vie s'y déroulait. C'est toujours très intéressant pour moi car c'est ce que je recherche avant tout, m'imprégner de l'âme des lieux.» 

Maison de l'Ambassadeur | «Parfois, des personnes qui ont reconnu en photos un endroit qu'elles connaissaient autrefois m'ont contacté pour me proposer de revenir sur les lieux avec elles afin de me raconter ce qu'était le bâtiment à l'époque et comment la vie s'y déroulait. C'est toujours très intéressant pour moi car c'est ce que je recherche avant tout, m'imprégner de l'âme des lieux.» 

Crédit: Timothy Hannem
Maison de l'Ambassadeur | «Il m'est arrivé que certains propriétaires reconnaissent leur bien sur mon site et m'appellent pour me demander de ne pas diffuser la photo de leur domaine. Dans ces cas là bien sûr, je ne discute pas et je la retire. Je ne cherche pas à publier mes clichés à tout prix et je préfère toujours rester en bons termes avec les propriétaires. Je peux même discuter ensuite avec certains d'entre eux et écouter leur récit.»

Maison de l'Ambassadeur | «Il m'est arrivé que certains propriétaires reconnaissent leur bien sur mon site et m'appellent pour me demander de ne pas diffuser la photo de leur domaine. Dans ces cas là bien sûr, je ne discute pas et je la retire. Je ne cherche pas à publier mes clichés à tout prix et je préfère toujours rester en bons termes avec les propriétaires. Je peux même discuter ensuite avec certains d'entre eux et écouter leur récit.»

Crédit: Timothy Hannem
Fort du Haut-Bouc | «Pour faire mes photos, je me déplace essentiellement en France et je ne pars jamais expréssement à l'étranger pour ça. C'est seulement si l'occasion se présente que je sors mon appareil photo et que je suis mon envie d'aventure. Car pour aimer ce type de balades, il faut aimer l'aventure.»

Fort du Haut-Bouc | «Pour faire mes photos, je me déplace essentiellement en France et je ne pars jamais expréssement à l'étranger pour ça. C'est seulement si l'occasion se présente que je sors mon appareil photo et que je suis mon envie d'aventure. Car pour aimer ce type de balades, il faut aimer l'aventure

Crédit: Timothy Hannem
Sanatorium dans la fôret | «Sur mon site, pour éviter les déconvenues ou les dangers inutiles, je tiens les visiteurs au courant de l'état des lieux que j'ai pu visiter. Ils peuvent entre-temps avoir été fermés, rasés, réhabilités, ou leurs propriétaires peuvent m'avoir demandé de ne plus inviter les curieux à s'y rendre pour préserver leur tranquilité. Dans ce cas, je n'hésite jamais à prévenir et transmettre le message à la communauté des urbexers.» 

Sanatorium dans la fôret | «Sur mon site, pour éviter les déconvenues ou les dangers inutiles, je tiens les visiteurs au courant de l'état des lieux que j'ai pu visiter. Ils peuvent entre-temps avoir été fermés, rasés, réhabilités, ou leurs propriétaires peuvent m'avoir demandé de ne plus inviter les curieux à s'y rendre pour préserver leur tranquilité. Dans ce cas, je n'hésite jamais à prévenir et transmettre le message à la communauté des urbexers.» 

Crédit: Timothy Hannem
Manoir à la Lanterne |

Manoir à la Lanterne |

Crédit: Timothy Hannem
Abattoir de la Nausée |

Abattoir de la Nausée |

Crédit: Timothy Hannem
Hôpital des Trois Oursons | «Dans beaucoup d'anciens bâtiments du service public, j'ai remarqué que les lieux restaient généralement tels que les occupants les avaient laissés, comme si aucun rangement ni ménage n'avait été fait avant de partir. Dans ces cas, on dirait que le temps s'est arrêté depuis trente, voire plus». «Une fois, un ami a reconnu, parmi mes photos, l'hopital où il est né. Nous y sommes retournés ensemble et nous avons retrouvé les archives de l'hôpital, intactes.»

Hôpital des Trois Oursons | «Dans beaucoup d'anciens bâtiments du service public, j'ai remarqué que les lieux restaient généralement tels que les occupants les avaient laissés, comme si aucun rangement ni ménage n'avait été fait avant de partir. Dans ces cas, on dirait que le temps s'est arrêté depuis trente, voire plus». «Une fois, un ami a reconnu, parmi mes photos, l'hopital où il est né. Nous y sommes retournés ensemble et nous avons retrouvé les archives de l'hôpital, intactes.»

Crédit: Timothy Hannem
Piscine aux Grenouilles |

Piscine aux Grenouilles |

Crédit: Timothy Hannem
Piscine aux Grenouilles |

Piscine aux Grenouilles |

Crédit: Timothy Hannem

Plus de Grand Format

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte