Une semaine dans le monde en 7 photos, du 8 au 14 janvier 2022
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 8 au 14 janvier 2022

Date anniversaire de la pandémie, émeutes au Kazakhstan, et manifestations en Tunisie… La semaine du 8 au 14 janvier en images.

Le chauffeur de taxi Hamid Safi embrasse Sohail Ahmadi, à Kaboul, en Irak, le 9 janvier. Alors âgé de deux mois, ce bébé avait été remis à un soldat étranger en août dernier dans le chaos de l'évacuation de l'aéroport de Kaboul. Hamid Safi l'avait trouvé sur le sol et l'avait emmené dans sa famille. Le petit vient de retrouver ses grands-parents grâce aux réseaux sociaux et à la police. 
Mohd Rasfan / AFP

Le chauffeur de taxi Hamid Safi embrasse Sohail Ahmadi, à Kaboul, en Irak, le 9 janvier. Alors âgé de deux mois, ce bébé avait été remis à un soldat étranger en août dernier dans le chaos de l'évacuation de l'aéroport de Kaboul. Hamid Safi l'avait trouvé sur le sol et l'avait emmené dans sa famille. Le petit vient de retrouver ses grands-parents grâce aux réseaux sociaux et à la police. 

Le bâtiment de l'administration municipale d'Almaty, la principale ville du Kazakhstan, a été incendié lors de violentes manifestations contre l'augmentation du prix du carburant, le 10 janvier. Ces émeutes, d'une ampleur inédite depuis une trentaine d'années, ont causé plus d'une centaine de morts, provoqué l'arrestation de 10.000 personnes, et fait éclater au grand jour les tensions au sein de l'appareil d'État.
Alexandr Bogdanov / AFP

Le bâtiment de l'administration municipale d'Almaty, la principale ville du Kazakhstan, a été incendié lors de violentes manifestations contre l'augmentation du prix du carburant, le 10 janvier. Ces émeutes, d'une ampleur inédite depuis une trentaine d'années, ont causé plus d'une centaine de morts, provoqué l'arrestation de 10.000 personnes, et fait éclater au grand jour les tensions au sein de l'appareil d'État.

Des femmes vêtues de kimonos arrivent à l'aréna Todoroki afin d'assister à une cérémonie pour marquer le «Jour de la majorité» en l'honneur des personnes qui auront 20 ans cette année, à Kawasaki, préfecture de Kanagawa, le 10 janvier. Le Japon célèbre chaque année le «Seijin-no-hi», ou jour du passage à l'âge adulte, le deuxième lundi de janvier. 
Behrouz Mehri / AFP

Des femmes vêtues de kimonos arrivent à l'aréna Todoroki afin d'assister à une cérémonie pour marquer le «Jour de la majorité» en l'honneur des personnes qui auront 20 ans cette année, à Kawasaki, préfecture de Kanagawa, le 10 janvier. Le Japon célèbre chaque année le «Seijin-no-hi», ou jour du passage à l'âge adulte, le deuxième lundi de janvier. 

Des membres du personnel portant un équipement de protection individuelle vaporisent du désinfectant à l'extérieur d'un centre commercial à Xi'an, dans la province du Shaanxi, au nord de la Chine, le 11 janvier. Il y a deux ans, la Chine annonçait le premier mort d’une «pneumonie atypique», à Wuhan. Depuis, la pandémie de Covid-19 a touché 317,2 millions de personnes dans le monde et a fait au moins 5,5 millions de morts, selon les données compilées par l’université américaine Johns-Hopkins.
STR / AFP

Des membres du personnel portant un équipement de protection individuelle vaporisent du désinfectant à l'extérieur d'un centre commercial à Xi'an, dans la province du Shaanxi, au nord de la Chine, le 11 janvier. Il y a deux ans, la Chine annonçait le premier mort d’une «pneumonie atypique», à Wuhan. Depuis, la pandémie de Covid-19 a touché 317,2 millions de personnes dans le monde et a fait au moins 5,5 millions de morts, selon les données compilées par l’université américaine Johns-Hopkins.

La directrice générale de Hong Kong Carrie Lam (en haut à gauche) s'adresse aux membres du Conseil législatif (LegCo) lors de la première session du Conseil législatif «réservé aux patriotes», à Hong Kong, le 12 janvier. Elle a annoncé que son gouvernement veut faire adopter, en plus de la loi imposée en 2020 par Pékin, un texte local comprenant une quarantaine d'autres infractions. Il vise également à interdire aux organisations politiques étrangères de mener des activités politiques à Hong Kong et aux organisations politiques locales d’entretenir des liens avec des instances politiques étrangères.
Peter Parks / AFP

La directrice générale de Hong Kong Carrie Lam (en haut à gauche) s'adresse aux membres du Conseil législatif (LegCo) lors de la première session du Conseil législatif «réservé aux patriotes», à Hong Kong, le 12 janvier. Elle a annoncé que son gouvernement veut faire adopter, en plus de la loi imposée en 2020 par Pékin, un texte local comprenant une quarantaine d'autres infractions. Il vise également à interdire aux organisations politiques étrangères de mener des activités politiques à Hong Kong et aux organisations politiques locales d’entretenir des liens avec des instances politiques étrangères.

La tour al-Hamra de Koweït City (à droite), le siège de la Banque nationale du Koweït (au centre) et la tour al-Rayah (à gauche) se détachent d'un épais brouillard, tôt le 13 janvier. L'État pétrolier a appelé ses citoyens à ne pas se rendre dans plusieurs pays européens, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, et à les quitter s'ils s'y trouvent déjà, en raison des hausses des contaminations au variant Omicron.
Yasser al-Zayyat / AFP

La tour al-Hamra de Koweït City (à droite), le siège de la Banque nationale du Koweït (au centre) et la tour al-Rayah (à gauche) se détachent d'un épais brouillard, tôt le 13 janvier. L'État pétrolier a appelé ses citoyens à ne pas se rendre dans plusieurs pays européens, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, et à les quitter s'ils s'y trouvent déjà, en raison des hausses des contaminations au variant Omicron.

Un Tunisien brandit le drapeau national de son pays lors de manifestations contre le président Kaïs Saïed, à l'occasion du 11e anniversaire de la révolution tunisienne dans la capitale Tunis, le 14 janvier. La police tunisienne a utilisé des gaz lacrymogènes ce même jour contre des centaines de manifestants qui avaient défié l'interdiction de se rassembler pour protester contre le président Kaïs Saïed qui s'est arrogé les pleins pouvoirs dans un coup de force en juillet dernier. 
Fethi Belaid / AFP

Un Tunisien brandit le drapeau national de son pays lors de manifestations contre le président Kaïs Saïed, à l'occasion du 11e anniversaire de la révolution tunisienne dans la capitale Tunis, le 14 janvier. La police tunisienne a utilisé des gaz lacrymogènes ce même jour contre des centaines de manifestants qui avaient défié l'interdiction de se rassembler pour protester contre le président Kaïs Saïed qui s'est arrogé les pleins pouvoirs dans un coup de force en juillet dernier. 

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 1er au 7 janvier 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 1er au 7 janvier 2022

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio