Une semaine dans le monde en 7 photos, du 7 au 13 août 2021
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 7 au 13 août 2021

Avancées des talibans en Afghanistan, incendies en Algérie et arrivée de Messi au PSG... La semaine du 7 au 13 août en images.

Deux personnes dorment dans une voiture sur la plage alors que les incendies de forêts font rage dans le village de Pefki à Eubée, la deuxième plus grande île grecque, le 8 août. En Grèce, les violents incendies qui ont ravagé plus de 100.000 hectares depuis la fin juillet sont maîtrisés, a assuré, vendredi 13 août, à l'AFP un porte-parole des pompiers. Le premier ministre grec, Kyriákos Mitsotákis, a évoqué «une catastrophe écologique immense» qu'il a directement reliée au changement climatique. M. Mitsotakis a promis des centaines de millions d'euros pour la reconstruction, la reforestation et la protection contre les inondations, ainsi qu'une hausse de 1,7 milliard d'euros du budget de la protection civile.
Angelos Tzortzinis / AFP

Deux personnes dorment dans une voiture sur la plage alors que les incendies de forêts font rage dans le village de Pefki à Eubée, la deuxième plus grande île grecque, le 8 août. En Grèce, les violents incendies qui ont ravagé plus de 100.000 hectares depuis la fin juillet sont maîtrisés, a assuré, vendredi 13 août, à l'AFP un porte-parole des pompiers. Le premier ministre grec, Kyriákos Mitsotákis, a évoqué «une catastrophe écologique immense» qu'il a directement reliée au changement climatique. M. Mitsotakis a promis des centaines de millions d'euros pour la reconstruction, la reforestation et la protection contre les inondations, ainsi qu'une hausse de 1,7 milliard d'euros du budget de la protection civile.

Des familles afghanes déplacées à l'intérieur du pays, qui ont fui les provinces de Kunduz et de Takhar en raison des combats entre les talibans et les forces de sécurité afghanes, collectent de la nourriture à Kaboul le 9 août. Les talibans se sont emparés, jeudi 12 août, de Kandahar, dans le sud, et d'Herat, à l'ouest, respectivement deuxième et troisième ville du pays. Vendredi, ils ont pris Lashkar Gah, capitale de la province du Helmand (sud-ouest). Les chutes précipitées de ces villes majeures constituent un revers dévastateur pour le régime de Kaboul, alors que le retrait total américain est prévu d'ici au 31 août.
Wakil Kohsar / AFP

Des familles afghanes déplacées à l'intérieur du pays, qui ont fui les provinces de Kunduz et de Takhar en raison des combats entre les talibans et les forces de sécurité afghanes, collectent de la nourriture à Kaboul le 9 août. Les talibans se sont emparés, jeudi 12 août, de Kandahar, dans le sud, et d'Herat, à l'ouest, respectivement deuxième et troisième ville du pays. Vendredi, ils ont pris Lashkar Gah, capitale de la province du Helmand (sud-ouest). Les chutes précipitées de ces villes majeures constituent un revers dévastateur pour le régime de Kaboul, alors que le retrait total américain est prévu d'ici au 31 août.

De la fumée s'échappe d'un feu de forêt dans les collines boisées de la région de Kabylie, à l'est d'Alger, la capitale, le 10 août. Depuis le 9 août, le nord du pays est touché par des incendies qui ont déjà causé la mort d'au moins 71 personnes, dont 43 civils et 28 militaires. Les autorités algériennes ont sollicité l'Union européenne pour l'envoi de Canadair. Chaque année, le nord de l'Algérie est touché par des feux de forêt. En 2020, près de 44.000 hectares de taillis sont partis en fumée. Mais ce phénomène s'amplifie tandis que les incendies se multiplient sur la planète en raison des dérèglements climatiques.
Ryad Kramdi / AFP

De la fumée s'échappe d'un feu de forêt dans les collines boisées de la région de Kabylie, à l'est d'Alger, la capitale, le 10 août. Depuis le 9 août, le nord du pays est touché par des incendies qui ont déjà causé la mort d'au moins 71 personnes, dont 43 civils et 28 militaires. Les autorités algériennes ont sollicité l'Union européenne pour l'envoi de Canadair. Chaque année, le nord de l'Algérie est touché par des feux de forêt. En 2020, près de 44.000 hectares de taillis sont partis en fumée. Mais ce phénomène s'amplifie tandis que les incendies se multiplient sur la planète en raison des dérèglements climatiques.

L'attaquant argentin du Paris-Saint-Germain Lionel Messi salue les supporters rassemblés devant le stade du Parc des Princes après sa première conférence de presse officielle en tant que joueur du PSG, à Paris, le 11 août. Le club parisien, propriété du Qatar depuis 2011, a embauché le footballeur jusqu'en 2023 pour un salaire annuel de plus de 30 millions d'euros hors prime, 
Bertrand Guay / AFP

L'attaquant argentin du Paris-Saint-Germain Lionel Messi salue les supporters rassemblés devant le stade du Parc des Princes après sa première conférence de presse officielle en tant que joueur du PSG, à Paris, le 11 août. Le club parisien, propriété du Qatar depuis 2011, a embauché le footballeur jusqu'en 2023 pour un salaire annuel de plus de 30 millions d'euros hors prime

Un manifestant pro-démocratie se tient devant une file de policiers anti-émeute lors d'une manifestation appelant à la démission du Premier ministre Prayut Chan-O-Cha, à Bangkok le 11 août. Depuis avril, la troisième vague de Covid-19 a fait plus de 5.569 morts contre 94 les treize mois précédents. Des manifestants défilent dans les rues de Bangkok malgré l'interdiction de se rassembler à plus de cinq personnes, pour protester contre une gestion de la vaccination perçue comme chaotique, et appeler à plus de démocratie.
Lillian Suwanrumpha / AFP

Un manifestant pro-démocratie se tient devant une file de policiers anti-émeute lors d'une manifestation appelant à la démission du Premier ministre Prayut Chan-O-Cha, à Bangkok le 11 août. Depuis avril, la troisième vague de Covid-19 a fait plus de 5.569 morts contre 94 les treize mois précédents. Des manifestants défilent dans les rues de Bangkok malgré l'interdiction de se rassembler à plus de cinq personnes, pour protester contre une gestion de la vaccination perçue comme chaotique, et appeler à plus de démocratie.

Des personnes font la queue pour recevoir le vaccin Sinovac contre le coronavirus, à Jakarta, le 12 août. Depuis le début de l'épidémie dans l'archipel d'Asie du Sud-Est, 3 millions de personnes ont été contaminées par le Covid-19 et 98.000 en sont mortes, pour une population de 270 millions d'habitants, selon les chiffres officiels. Le président, Joko Widodo, a entamé son second et dernier mandat à l'issue de l'élection de 2019. Il est très critiqué pour sa gestion hésitante de la pandémie. À peine 10% de la population est totalement vaccinée.
Bay Ismoyo / AFP

Des personnes font la queue pour recevoir le vaccin Sinovac contre le coronavirus, à Jakarta, le 12 août. Depuis le début de l'épidémie dans l'archipel d'Asie du Sud-Est, 3 millions de personnes ont été contaminées par le Covid-19 et 98.000 en sont mortes, pour une population de 270 millions d'habitants, selon les chiffres officiels. Le président, Joko Widodo, a entamé son second et dernier mandat à l'issue de l'élection de 2019. Il est très critiqué pour sa gestion hésitante de la pandémie. À peine 10% de la population est totalement vaccinée.

Des conducteurs de scooter font la queue devant une station-service à Beyrouth, le 13 août. La Banque du Liban a annoncé qu'elle cesserait de subventionner, à partir du jeudi 12 août, l'importation de carburant au taux du dollar officiel, une mesure qui risque d'engendrer une flambée des prix. Le pays est actuellement en proie à une triple crise: politique, économique –l'une des pires à l'échelle planétaire depuis 1850, selon la Banque mondiale, avec des pénuries de carburant, de médicaments et des coupures d'électricité jusqu'à vingt-deux heures par jour– et sanitaire, liée au Covid-19.
Anwar Amro/ AFP

Des conducteurs de scooter font la queue devant une station-service à Beyrouth, le 13 août. La Banque du Liban a annoncé qu'elle cesserait de subventionner, à partir du jeudi 12 août, l'importation de carburant au taux du dollar officiel, une mesure qui risque d'engendrer une flambée des prix. Le pays est actuellement en proie à une triple crise: politique, économique –l'une des pires à l'échelle planétaire depuis 1850, selon la Banque mondiale, avec des pénuries de carburant, de médicaments et des coupures d'électricité jusqu'à vingt-deux heures par jour– et sanitaire, liée au Covid-19.

Scénario d'une catastrophe annoncée
Grand Format

Scénario d'une catastrophe annoncée

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 4 au 10 septembre 2021
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 4 au 10 septembre 2021

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio