Une semaine dans le monde en 7 photos, du 31 juillet au 6 août 2021
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 31 juillet au 6 août 2021

Incendies en Turquie, premier anniversaire de l'explosion au port de Beyrouth et Jeux olympiques de Tokyo... La semaine du 31 juillet au 6 août en images.

Des gens sont assis sous une hutte de paille immergée après que la montée des eaux du Gange a inondé la zone près des berges, à Allahabad (Inde), le 1er août. Plus de 230 personnes ont trouvé la mort dans les moussons en Inde cette année. Les experts estiment que l'intensité et la fréquence des pluies de mousson, annuelles de juin à septembre, sont renforcées par le changement climatique. 
Sanjay Kanojia / AFP

Des gens sont assis sous une hutte de paille immergée après que la montée des eaux du Gange a inondé la zone près des berges, à Allahabad (Inde), le 1er août. Plus de 230 personnes ont trouvé la mort dans les moussons en Inde cette année. Les experts estiment que l'intensité et la fréquence des pluies de mousson, annuelles de juin à septembre, sont renforcées par le changement climatique. 

Des hommes rassemblent des moutons pour les éloigner d'un incendie qui se propage à Marmaris, dans la province de Muğla (Turquie), le 2 août. La côte méditerranéenne de la Turquie, une destination prisée des touristes et source importante de revenus pour le pays est frappée depuis plus d'une semaine par de multiples feux. Les températures caniculaires, la grande sécheresse des sols et les vents puissants rendent la lutte contre les flammes très compliquée. Plus de 180 feux ont déjà fait huit morts, ravagé des forêts et des terres agricoles, ainsi que des zones habitées.
Yasin Akgul / AFP

Des hommes rassemblent des moutons pour les éloigner d'un incendie qui se propage à Marmaris, dans la province de Muğla (Turquie), le 2 août. La côte méditerranéenne de la Turquie, une destination prisée des touristes et source importante de revenus pour le pays est frappée depuis plus d'une semaine par de multiples feux. Les températures caniculaires, la grande sécheresse des sols et les vents puissants rendent la lutte contre les flammes très compliquée. Plus de 180 feux ont déjà fait huit morts, ravagé des forêts et des terres agricoles, ainsi que des zones habitées.

Le Norvégien Karsten Warholm réagit après avoir battu le record du monde lors de la finale du 400 mètres haies hommes lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020 au stade olympique de Tokyo (Japon), le 3 août. Le double champion du monde a été le premier coureur à descendre sous les 46 secondes sur le tour de piste avec obstacles. Il est aussi le premier champion olympique de son pays en athlétisme depuis 1956.
Jewel Samad / AFP

Le Norvégien Karsten Warholm réagit après avoir battu le record du monde lors de la finale du 400 mètres haies hommes lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020 au stade olympique de Tokyo (Japon), le 3 août. Le double champion du monde a été le premier coureur à descendre sous les 46 secondes sur le tour de piste avec obstacles. Il est aussi le premier champion olympique de son pays en athlétisme depuis 1956.

Des manifestants se rassemblent au port de Beyrouth (Liban) à l'occasion du premier anniversaire de l'explosion qui a ravagé le port et la capitale du pays, le 4 août. Depuis la déflagration du 4 août 2020, qui a fait plus de 200 morts, de nombreuses familles enchaînent les manifestations et les sit-in pour forcer les autorités à faire la lumière sur ce qui s'apparente à un crime d'État. D'un autre côté, les responsables politiques ne cessent de faire obstruction à la formation d'un gouvernement et à la mise en œuvre des réformes structurelles nécessaires à la sortie de crise du pays. Le Liban affronte une triple crise: politique, économique –l'une des pires à l'échelle planétaire depuis 1850, selon la Banque mondiale, avec des pénuries de carburant, de médicaments et des coupures d'électricité jusqu'à vingt-deux heures par jour– et sanitaire –liée au Covid-19.
Kameel Rayes / AFP

Des manifestants se rassemblent au port de Beyrouth (Liban) à l'occasion du premier anniversaire de l'explosion qui a ravagé le port et la capitale du pays, le 4 août. Depuis la déflagration du 4 août 2020, qui a fait plus de 200 morts, de nombreuses familles enchaînent les manifestations et les sit-in pour forcer les autorités à faire la lumière sur ce qui s'apparente à un crime d'État. D'un autre côté, les responsables politiques ne cessent de faire obstruction à la formation d'un gouvernement et à la mise en œuvre des réformes structurelles nécessaires à la sortie de crise du pays. Le Liban affronte une triple crise: politique, économique –l'une des pires à l'échelle planétaire depuis 1850, selon la Banque mondiale, avec des pénuries de carburant, de médicaments et des coupures d'électricité jusqu'à vingt-deux heures par jour– et sanitaire –liée au Covid-19.

Le personnel hospitalier se prépare à déplacer les corps de victimes du Covid-19 d'un conteneur de stockage réfrigéré vers des cercueils à l'extérieur de la morgue de l'hôpital Thammasat, dans la province de Pathum Thani, au nord de Bangkok (Thaïlande), le 4 août. Ce jeudi, près de 21.000 cas ont été enregistrés, du jamais-vu depuis le début de la crise sanitaire. 160 morts ont été recensés, en grande majorité à Bangkok. Les hôpitaux de la capitale et des provinces environnantes sont débordés et les morgues sont submergées.
Lillian Suwanrumpha / AFP

Le personnel hospitalier se prépare à déplacer les corps de victimes du Covid-19 d'un conteneur de stockage réfrigéré vers des cercueils à l'extérieur de la morgue de l'hôpital Thammasat, dans la province de Pathum Thani, au nord de Bangkok (Thaïlande), le 4 août. Ce jeudi, près de 21.000 cas ont été enregistrés, du jamais-vu depuis le début de la crise sanitaire. 160 morts ont été recensés, en grande majorité à Bangkok. Les hôpitaux de la capitale et des provinces environnantes sont débordés et les morgues sont submergées.

Un enfant palestinien se rafraîchit dans un bassin pendant une vague de chaleur près de la ville de Jéricho en Cisjordanie, le 5 août.
Abbas Momani / AFP

Un enfant palestinien se rafraîchit dans un bassin pendant une vague de chaleur près de la ville de Jéricho en Cisjordanie, le 5 août.

Un homme s'enfuit en évacuant un enfant à la suite d'un bombardement des forces gouvernementales sur la ville d'Al-Bab tenue par les rebelles, au nord-ouest d'Alep, dans le nord de la Syrie, le 6 août. Des affrontements ont également eu lieu entre les forces du régime et des combattants locaux à Deraa, dans le sud du pays. Il s'agit des combats «les plus violents» ayant secoué cette province depuis sa reconquête par le régime il y a trois ans, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. C'est là que la révolution syrienne avait commencé en mars 2011.
Bakr Alkasem / AFP

Un homme s'enfuit en évacuant un enfant à la suite d'un bombardement des forces gouvernementales sur la ville d'Al-Bab tenue par les rebelles, au nord-ouest d'Alep, dans le nord de la Syrie, le 6 août. Des affrontements ont également eu lieu entre les forces du régime et des combattants locaux à Deraa, dans le sud du pays. Il s'agit des combats «les plus violents» ayant secoué cette province depuis sa reconquête par le régime il y a trois ans, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. C'est là que la révolution syrienne avait commencé en mars 2011.

Scénario d'une catastrophe annoncée
Grand Format

Scénario d'une catastrophe annoncée

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 4 au 10 septembre 2021
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 4 au 10 septembre 2021

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio