Une semaine dans le monde en 7 photos, du 28 mai au 3 juin 2022
Sports / Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 28 mai au 3 juin 2022

Heurts entre Palestiniens et armée israélienne, glissements de terrain au Brésil, et tournoi de Roland-Garros... La semaine du 28 mai au 3 juin en images.

Les supporters de Liverpool se tiennent à l'extérieur du Stade de France sans pouvoir y rentrer, avant le match de finale de l'UEFA Champions League opposant le club anglais au Real Madrid, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 28 mai. La rencontre a été retardée, alors que de nombreux supporters sont restés bloqués à l'extérieur et que des scènes de chaos se sont déroulées devant le stade. Selon le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, entre «30.000 [et] 40.000 supporters de Liverpool» se sont présentés «soit sans billet, soit avec des billets falsifiés». Il a cependant aussi reconnu des défauts d'anticipation dans l'organisation de l'événement.
Thomas Coex / AFP

Les supporters de Liverpool se tiennent à l'extérieur du Stade de France sans pouvoir y rentrer, avant le match de finale de l'UEFA Champions League opposant le club anglais au Real Madrid, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 28 mai. La rencontre a été retardée, alors que de nombreux supporters sont restés bloqués à l'extérieur et que des scènes de chaos se sont déroulées devant le stade. Selon le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, entre «30.000 [et] 40.000 supporters de Liverpool» se sont présentés «soit sans billet, soit avec des billets falsifiés». Il a cependant aussi reconnu des défauts d'anticipation dans l'organisation de l'événement.

Un homme enlève des débris sur une zone de glissement de terrain à Recife, dans l'État du Pernambouc (nord-est du Brésil), le 29 mai. Les pluies diluviennes qui ont causé des inondations et des glissements de terrain autour de la ville ont fait plus de cent morts. Plus de 6.000 personnes ont également perdu leur logement. Le spécialiste en catastrophes naturelles José Marengo a déclaré à l'Agence France-Presse que ces précipitations exceptionnelles étaient dues au réchauffement climatique, mais étaient surtout meurtrières à cause de l'urbanisation sauvage.
Brenda Alcantara / AFP

Un homme enlève des débris sur une zone de glissement de terrain à Recife, dans l'État du Pernambouc (nord-est du Brésil), le 29 mai. Les pluies diluviennes qui ont causé des inondations et des glissements de terrain autour de la ville ont fait plus de cent morts. Plus de 6.000 personnes ont également perdu leur logement. Le spécialiste en catastrophes naturelles José Marengo a déclaré à l'Agence France-Presse que ces précipitations exceptionnelles étaient dues au réchauffement climatique, mais étaient surtout meurtrières à cause de l'urbanisation sauvage.

Des garçons sautent et nagent près d'une vieille épave dans la voie navigable de Chatt-el-Arab, formée au confluent de l'Euphrate et du Tigre, à Bassorah, dans le sud de l'Irak, le 30 mai. Classé parmi les cinq pays du monde les plus vulnérables au changement climatique, l’Irak n'est pas préparé pour y faire face, ce qui entraîne des conséquences sociales et économiques potentiellement désastreuses. Chaque semaine depuis plus de deux mois, les villes du centre et du sud du pays subissent d'impressionnantes tempêtes de poussières les enveloppant d'un épais nuage orange.
Hussein Faleh / AFP

Des garçons sautent et nagent près d'une vieille épave dans la voie navigable de Chatt-el-Arab, formée au confluent de l'Euphrate et du Tigre, à Bassorah, dans le sud de l'Irak, le 30 mai. Classé parmi les cinq pays du monde les plus vulnérables au changement climatique, l’Irak n'est pas préparé pour y faire face, ce qui entraîne des conséquences sociales et économiques potentiellement désastreuses. Chaque semaine depuis plus de deux mois, les villes du centre et du sud du pays subissent d'impressionnantes tempêtes de poussières les enveloppant d'un épais nuage orange.

L'Espagnol Rafael Nadal remet son bandeau pendant une pause, alors qu'il joue contre le Serbe Novak Djokovic, lors du match de quart de finale en simple masculin de Roland-Garros, au dixième jour du tournoi, le 31 mai, à Paris. Les deux joueurs s'affrontaient pour la 59e fois. Au terme d'une rencontre qui a tenu toutes ses promesses, Rafael Nadal a pris le dessus sur Novak Djokovic, tenant du titre et n°1 mondial, en quatre sets (6-2, 4-6, 6-2, 7-6), après quatre heures et douze minutes de jeu.
Anne-Christine Poujoulat / AFP

L'Espagnol Rafael Nadal remet son bandeau pendant une pause, alors qu'il joue contre le Serbe Novak Djokovic, lors du match de quart de finale en simple masculin de Roland-Garros, au dixième jour du tournoi, le 31 mai, à Paris. Les deux joueurs s'affrontaient pour la 59e fois. Au terme d'une rencontre qui a tenu toutes ses promesses, Rafael Nadal a pris le dessus sur Novak Djokovic, tenant du titre et n°1 mondial, en quatre sets (6-2, 4-6, 6-2, 7-6), après quatre heures et douze minutes de jeu.

Une femme récupère des effets personnels dans les débris de sa maison à Sloviansk, dans la région du Donbass à l'est de l'Ukraine, le 1er juin. Les habitants de la ville ont été appelés à évacuer alors que la pression russe reste importante dans la région. Lundi 30 mai, un journaliste français reporter d'images, Frédéric Leclerc-Imhoff, a été tué dans la région de Lougansk, touché par un éclat d'obus alors qu'il suivait une opération humanitaire dans un véhicule blindé.
Aris Messinis / AFP

Une femme récupère des effets personnels dans les débris de sa maison à Sloviansk, dans la région du Donbass à l'est de l'Ukraine, le 1er juin. Les habitants de la ville ont été appelés à évacuer alors que la pression russe reste importante dans la région. Lundi 30 mai, un journaliste français reporter d'images, Frédéric Leclerc-Imhoff, a été tué dans la région de Lougansk, touché par un éclat d'obus alors qu'il suivait une opération humanitaire dans un véhicule blindé.

La reine Elizabeth II regarde un survol spécial depuis le balcon du palais de Buckingham, à Londres, dans le cadre des célébrations de son jubilé de platine, le 2 juin. Les festivités en l'honneur des 70 ans du règne historique d'Elizabeth II se poursuivent jusqu'au 5 juin: elles auront duré quatre jours. Cet événement public pourrait être le dernier de son long règne. Fatiguée par la journée du 2 juin, la reine, âgée de 96 ans, n'a pas assisté à la messe la célébrant le lendemain. 
Daniel Leal / AFP

La reine Elizabeth II regarde un survol spécial depuis le balcon du palais de Buckingham, à Londres, dans le cadre des célébrations de son jubilé de platine, le 2 juin. Les festivités en l'honneur des 70 ans du règne historique d'Elizabeth II se poursuivent jusqu'au 5 juin: elles auront duré quatre jours. Cet événement public pourrait être le dernier de son long règne. Fatiguée par la journée du 2 juin, la reine, âgée de 96 ans, n'a pas assisté à la messe la célébrant le lendemain. 

Le 3 juin, des proches pleurent lors des funérailles d'Odeh Mohammed Odeh, Palestinien de 17 ans touché à la poitrine la veille par ce que le ministère palestinien de la Santé a qualifié de «balle israélienne», dans le village d'Al-Madiya. En Cisjordanie occupée, quatre Palestiniens ont été tués en deux jours dans des heurts avec l'armée israélienne, qui multiplie les opérations après une série d'attaques depuis la fin du mois de mars. 
Abbas Momani / AFP

Le 3 juin, des proches pleurent lors des funérailles d'Odeh Mohammed Odeh, Palestinien de 17 ans touché à la poitrine la veille par ce que le ministère palestinien de la Santé a qualifié de «balle israélienne», dans le village d'Al-Madiya. En Cisjordanie occupée, quatre Palestiniens ont été tués en deux jours dans des heurts avec l'armée israélienne, qui multiplie les opérations après une série d'attaques depuis la fin du mois de mars. 

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 juin 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 juin 2022

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio